Barbarians : dernière danse pour François Trinh-Duc et Louis Picamoles

  • Les deux compères, qui ont disputé une utlime saison de Top 14 ensemble à l’UBB, vont effectuer leur « tournée d’adieu » avec les Barbarians français.
    Les deux compères, qui ont disputé une utlime saison de Top 14 ensemble à l’UBB, vont effectuer leur « tournée d’adieu » avec les Barbarians français. Icon Sport
Publié le

Les deux compères, qui ont disputé une utlime saison de Top 14 ensemble à l’UBB, vont effectuer leur « tournée d’adieu » avec les Barbarians français.

Cela va assurément être la belle histoire de cette tournée américaine. François Trinh-Duc et Louis Picamoles ont tout vécu ou presque ensemble. Leurs montées en puissance à Montpellier à partir des cadets et dans les catégories jeunes de l’équipe de France. Leurs débuts avec les professionnels au MHR lors de la saison 2004-2005.

Leurs premières sélections internationales en février 2008. La Coupe du monde 2011 et la défaite en finale face aux All Blacks sur leurs terres. Leurs routes s’étaient certes séparées en club mais elles avaient fini par se croiser de nouveau durant l’été 2021, à l’Union Bordeaux-Bègles. Une ultime saison commune avant de tirer leurs révérences…

Un exercice chargé en émotions et en rebondissements, qui s’est terminé à Nice, le week-end dernier. Battus en demi-finale du Top 14 contre… Montpellier, les deux amis ont abandonné ce rêve de Brennus avant de raccrocher les crampons, à 36 ans (Trinh-Duc ne les aura qu’en novembre).

Ils ont déjà été « Baa-Baas » 

Le duo – juste après vu le troisième larron Fulgence Ouedraogo finir au Stade de France avec le club formateur du trio, même s’il risque de ne pas figurer sur la feuille de match – va donc s’offrir une autre danse. Un déplacement à Houston, en guise d’adieu au rugby français pour deux joueurs qui l’ont particulièrement marqué lors des quinze dernières années. Une manière aussi de prolonger le plaisir ensemble pour les deux compères.

Le symbole est joli, surtout de le faire sous la tunique mythique des « Baa-Baas ». Pas une première pour eux, car Louis Picamoles fut déjà Barbarian contre le Tonga en 2010 quand François Trinh-Duc l’a été en 2013 face aux Samoa. Mais là, ce sera bien une dernière. 

Le groupe : Esteban Abadie (Brive), Mathieu Acebes, Arthur Joly (Perpignan), Pierre Aguillon (Castres), Thomas Berjon, Romain Sazy (La Rochelle), Nicolas Corato (Pau), Nans Ducuing, Jean-Baptiste Dubié, Clément Maynadier, Louis Picamoles, Alexandre Roumat, François Trinh-Duc, Jefferson Poirot (Bordeaux-Bègles), Louis Foursans (Montpellier), Anthime Hemery (Racing 92), Adrien Lapègue (Stade français), Raphaël Lagarde (Agen), Samuel Marques (Carcassonne), Jimi Maximin (Pau), Adrien Pélissié (Clermont), Sébastien Taofifenua (Lyon), William Wavrin (Mont-de-Marsan).

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?