Fédérale 3 - Belle première pour les Quatre-Cantons !

  • Les Quatre-Cantons ont connu deux grosses déceptions cette saison, mais ils se projettent déjà sur la suivante.
    Les Quatre-Cantons ont connu deux grosses déceptions cette saison, mais ils se projettent déjà sur la suivante. Photo DR - Photo DR
Publié le

Les Quatre-Cantons ont échoué à monter à l’étage supérieur au nombre d’essais en barrage contre Castillon-la-Bataille. Mais les joueurs du Haut-Agenais peuvent être fiers de leur première saison complète.

Forcément, les joueurs étaient inconsolables. La victoire dans le barrage contre Castillon-la-Bataille, synonyme d’accession en Fédérale 2, ne s’est pas jouée aux points, mais bien au nombre d’essais marqués. «Effectivement, on rate la montée là-dessus, reconnaît le coprésident Bertrand Paillé. Mais ce n’est pas cette montée-là qu’on visait. Plutôt celle en continuant le championnat de France.» Pour les Quatre-Cantons-BHAP, la plus grande déception a plutôt été au tour d’avant. En 16e de finale, ils perdaient d’un point contre Salanque. «C’est ce qui est frustrant», pointe le dirigeant en charge du sportif. «On a fait une très belle phase régulière lors de laquelle on ne perd qu’un match. Sur les phases finales, c’était plus compliqué. Pour les matchs à l’expérience, on manquait d’expérience des phases finales, et ça s’est ressenti», analysait le manager Alex Cassang.

Toutes les sections se sont distinguées

Forcément, après cette double désillusion, tous au club ont marqué le coup. «Le groupe comme le staff et les joueurs ont eu une phase descendante pendant dix jours, poursuit l’entraîneur. Puis on sent qu’il y a une phase de rebond. Les joueurs sont revanchards, ont envie de se préparer. Pour le staff, c’est pareil. Tout le monde a envie de repartir du bon pied et de prouver qu’on peut faire mieux cette année.» Parce qu’il faut reconnaître aux joueurs du Haut-Agenais leur saison remarquable. «On est vraiment fier du groupe. Être éliminé par le vice ou le champion de France Salanque, c’est significatif. Puis le groupe s’est construit, a grandi.» Pour le jeune effectif, c’est en effet une saison qui servira aussi d’apprentissage de ces matchs couperets de fin de saison.

Au-delà du bilan malgré tout positif de l’équipe fanion, les autres sections se sont distinguées. «L’équipe B est allée jusqu’en 16e de championnat de France. La trois a remporté le bouclier de terroir, tout comme les cadets. Les féminines ont-elles remporté les boucliers de terroir et de la Ligue Nouvelle-Aquitaine, énumère Bertrand Paillé. C’est le signe que le club avance bien après deux ans de pandémie, et surtout pour ce qui est la première saison qui va à son terme.» Le regroupement des cinq clubs chez les jeunes a permis de pérenniser deux employés au club pour mieux structurer l’école de rugby. Pour ce qui est de la Fédérale 3, même si le fonctionnement de la compétition demeure très flou à seulement un mois de la reprise de l’entraînement. Mais les Lot-et-Garonnais, qui connaîtront très peu de mouvements, sont optimistes : «Ça nous laisse un bel objectif pour l’année prochaine.»

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Quentin PUT
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?