Rugby à XIII - Castleford, clé de la réussite d’une saison pour les Dragons catalans ?

  • Les Dragons catalans, qui se sont remis la tête à l’endroit juste avant la trêve internationale, seront à Castelford ce dimanche pour conforter leur place de dauphin.
    Les Dragons catalans, qui se sont remis la tête à l’endroit juste avant la trêve internationale, seront à Castelford ce dimanche pour conforter leur place de dauphin. L'Indépendant - Michel Clementz
Publié le

Les Perpignanais lancent, ce dimanche à Castleford, le bloc de douze matchs en dix semaines. Chaud devant.

À douze journées de la fin de la saison régulière, les Dragons catalans retrouvent la compétition après la pause internationale. Direction Castleford (dimanche à 16 h 30) pour Benjamin Garcia et ses coéquipiers.

Deuxièmes à égalité de points avec les Giants et derrière St Helens, les Dracs entendent lancer le marathon estival de la plus belle des manières. « L’objectif est clair, terminer à l’une des deux premières places. Il n’y aura plus de coupure d’ici la fin, les joueurs sont prévenus et il faut prendre un maximum de points », résume l’entraîneur Steve McNamara. Un coach qui vient de voir deux de ses joueurs entrer à l’infirmerie.

Jordan Dezaria (pied) et Arthur Mourgue sont revenus blessés après la victoire du XIII de France contre les Gallois. Ils rejoignent Dean Whare, dont le retour à la compétition pourrait intervenir d’ici deux semaines.

Dans l’autre sens, le demi de mêlée Josh Drinkwater est de retour, deux mois après sa blessure au pied. La Super League, qui a toujours joué l’été, va une nouvelle fois voir les Dragons catalans s’entraîner sous les températures élevées de Perpignan et des bord de la Méditerranée en période estivale. « Justement, on veut en faire notre force. Nous avons de grosses séances en milieu d’après-midi, une fois par semaine, en fonction de l’horaire du match qui suit. Oui, les joueurs perdent du poids à la fin de la séance (deux kilos en moyenne) mais l’hydratation leur permet de les récupérer. En plein été, l’intensité des séances est encore là mais nous organisons des matinées ou des journées de récupération. Il faut faire des chaleurs de Perpignan une force quand les Anglais débarquent les samedis », appuie le préparateur physique, Mathias Pala.

« C’est vrai que ce n’est pas évident de s’entraîner lorsqu’il fait très chaud. Mais avec une bonne vigilance du corps médical et des plages de récupération, ça fonctionne bien. La saison dernière, on passe cette série de douze matchs l’été avec onze victoires. À nous de faire que les températures élevées puissent être une force », ajoute le coach adjoint, Thomas Bosc.

The Jungle, le plus vieux stade de la Super League

Un technicien qui n’a pas manqué de rappeler à ses joueurs qu’un déplacement à Castleford n’est jamais une partie de plaisir ou chose aisée. « Nous y avons gagné la saison dernière mais ça faisait neuf ans que nous n’y avons pas pris les points. Le public est très proche du terrain, c’est le plus vieux stade de la compétition, les vestiaires sont trop petits pour y rentrer tous et le terrain est aussi moins long », explique Thomas Bosc qui « n’a jamais cherché d’excuses au sujet des défaites ramenées du Jungle. C’est un contexte bien particulier, c’est tout et il faut s’y préparer ».

Après l’opération réaction réussi contre Hull FC à Brutus, les Dragons catalans doivent continuer de maintenir à distance leurs concurrents, avec en tête le prochain rendez-vous fixé le samedi 2 juillet à Perpignan, face au leader et bête noire, St Helens. « Nous l’avons tous dans un coin de nos têtes. Forcément, ce sera le duel entre les deux premiers mais pour bien préparer l’événement, il faut gagner à Castleford, c’est aussi simple que ça. En sport, chaque chose en son temps, mais la réussite des échéances futures dépend souvent du présent », conclut Thomas Bosc qui, une nouvelle fois, bénéficiera d’un vol aller-retour sur la journée ce dimanche afin que chacun soit placé dans les meilleures conditions.

Cet article est réservé aux abonnés
Abonnez-vous pour en profiter
à partir de 0,99€/mois, sans engagement
  • Tous les articles en illimité sur le site et l'application
  • Le journal en version numérique dès 20h30 la veille
  • Les newsletters exclusives
Bruno Onteniente
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?