Top 14 - Castres - Montpellier : encore du ruck à l’ouvrage

  • Dominateurs dans le jeu au sol lors des demies, les Montpelliérains chercheront forcément à jouer sur leur point.
    Dominateurs dans le jeu au sol lors des demies, les Montpelliérains chercheront forcément à jouer sur leur point. Icon Sport
Publié le

Dominateurs dans le jeu au sol lors des demies, Castrais et Montpelliérains chercheront forcément à jouer sur leur point fort qui consiste à pourrir les sorties de balle adverses. Dans le combat, quoi...

Par quel miracle le CO a-t-il réussi à triompher du Stade toulousain malgré une conquête directe en difficulté, après s’être hissé au sommet de la phase régulière malgré des statistiques (80 % de ballons conservés en mêlée, à peine plus en touche) peu flatteuses ? Pour la même raison qui a vu Montpellier mettre à mal l’UBB, à vrai dire… « Nous avions observé que le MHR défendait de manière très serrée et laissait des espaces sur les extérieurs, expliquait après coup l’ouvreur girondin Matthieu Jalibert. Mais comme nous n’avons jamais réussi à nous procurer de sorties rapides dans les rucks, nous ne sommes jamais parvenus à mettre notre plan de jeu à exécution. »

Les Montpelliérains remportant le combat dans le jeu au sol, dans la mesure où ils se trouvèrent suffisamment « empoisonnants » pour enrayer la machine bordelaise. Comme Castres y parvint contre Toulouse. Comme Toulouse y parvint contre La Rochelle en barrages. Comme La Rochelle le fit contre le Leinster en finale de Champions Cup. Comme le Leinster le réalisa contre Toulouse en demie, et ainsi de suite…

Nul hasard à cela : avec une interprétation des règles visant à davantage « d’équité » dans les mêlées spontanées (notamment avec une sévérité accrue à l’encontre des soutiens, empêchés de tomber ou de déblayer sur les membres inférieurs), le jeu dans sa généralité est entré dans un cycle « défensif » depuis la dernière Coupe du monde au Japon, le sacre des Springboks enclenchant une dynamique faisant la part belle à l’occupation et à la défense.

Et cela, Castrais et Montpelliérains l’ont particulièrement bien compris cette saison, en s’attachant en premier lieu à se montrer efficaces dans tous ces aspects du jeu qui ne demandent pas forcément de talent, mais nécessitent d’autres qualités tout aussi respectables…

Trouver l’équilibre entre engagement et discipline

Voilà pourquoi, à n’en pas douter, l’une des clés de cette finale résidera dans le combat des rucks, et la capacité de chaque équipe à lutter pour contrarier les sorties de balle adverses, voire à récupérer de précieuses pénalités au contest. De ce strict point de vue, le jour de récupération supplémentaire dont ont bénéficié les Castrais pourrait compter double tant pareil combat implique de fraîcheur physique et mentale.

Mais il ne s’agira évidemment pas de leur seul atout, tant des joueurs comme Champion de Crespigny, Barlot, Vanverberghe ou Babillot présentent comme gages d’assurance, sans oublier les teignes de la charnière Arata et Urdapilleta, jamais les derniers à poser les mains un peu partout…

Toutefois, de ce strict point de vue, les Montpelliérains comptent aussi des atouts, à commencer par Serfontein au centre du terrain mais surtout les flankers Camara et Bécognée, l’ancien montois s’étant révélé cette saison comme un des tous meilleurs gratteurs du Top 14, au point d’avoir relégué en tribunes l’emblématique Fulgence Ouedraogo.

Autant dire que pour les deux équipes, la précision et la vitesse d’exécution des premiers soutiens seront capitales, tout autant que la nécessité d’arriver au juste équilibre entre engagement total et discipline. Une harmonie toujours délicate à trouver sur une finale, avec la charge émotionnelle inhérente… 

Cet article est réservé aux abonnés
Abonnez-vous pour en profiter
à partir de 0,99€/mois, sans engagement
  • Tous les articles en illimité sur le site et l'application
  • Le journal en version numérique dès 20h30 la veille
  • Les newsletters exclusives
Voir les commentaires
Sur le même sujet
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?