Le fabuleux destin d’Agde, champion de Fédérale 2

  • Agde est sacré champion de France de Fédérale 2 aux dépens de l’Ile-Jourdain.
    Agde est sacré champion de France de Fédérale 2 aux dépens de l’Ile-Jourdain. Photo Sébastien Lapeyrere (DDM)
Publié le

Emportés par un rugby complet, les Agathois ont vaincu les Gersois dans cette finale et s’offrent un premier titre national majeur dans l’histoire du club.

Les Héraultais auront réussi leur pari, après une saison régulière de si belle facture, et des phases finales à couper le souffle, le RO Agde peut savourer ce titre de Champion de France de Fédérale 2. La dernière marche face aux Gersois fut apprivoisée avec brio. Les troupes du duo Olivier Dussaut-Thomas Janik ont récité, avec application et constance, une partition sans failles dans tous les registres. Après un premier acte, où les Agathois dominaient outrageusement les fondamentaux, les Héraultais monopolisaient les débats. Sans pour autant parvenir à être décisif au tableau d’affichage.

Sanctionnés à de multiples reprises, les Gersois pliaient mais ne rompaient pas. Matthieu Amoros faisait tourner le score, un écart peu significatif (9-3) en faveur du ROA avant la reprise des hostilités. Au final, une maîtrise des éléments à la hauteur de l’évènement. Et un succès construit sur les forces en présence, notamment les avants, monstrueux sur les phases d’impacts, survolant la touche face à des Gersois au final, trop brouillons dans leurs constructions et leurs possessions décisives. Matthieu Amoros se contentera d’assurer le tableau d’affichage (15-3). Suffisant pour rafler la mise.

La choune gagne

Romain Brison, le pilier droit aux dix-huit essais cette saison jubile : « C’est la consécration d’un groupe depuis plusieurs saisons. On m’avait dit qu’en signant ici, je ne partirais plus et je comprends maintenant pourquoi. »

Les Agathois remportent un titre majeur sur la scène nationale, historique et puissant. Matthieu Amoros, le buteur du ROA savoure : « C’est une immense fierté, avec cette bande de copains. On n’a jamais rien lâché, jusqu’au bout." De quoi se féliciter d’un état d’esprit remarquable au sein des troupes, l’ancien Biterrois rajoute : "Depuis le début des phases finales, on maîtrise notre sujet. Notre défense fut à nouveau le socle de notre succès, et puis nous sommes restés lucides pour gagner ce bouclier. »

Le RO Agde inscrit la plus belle page de son histoire, sous la houlette de Thierry Dominguez son président et toute une équipe ayant patiemment construit cette euphorie, les Héraultais auront clairement assumé leur statut tout au long de cette harassante saison. Le Stade Millet pourra accueillir comme il se doit ses protégés, l’été sera paisible et chaud au bord de la Méditerranée, et puis comme on dirait par là-bas en toutes circonstances, allez la Choune, comprenne qui pourra !

Cet article est réservé aux abonnés
Abonnez-vous pour en profiter
à partir de 0,99€/mois, sans engagement
  • Tous les articles en illimité sur le site et l'application
  • Le journal en version numérique dès 20h30 la veille
  • Les newsletters exclusives
Rémy RUGIERO
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?