Rugby à XIII - Une fin cruelle pour les Dragons catalans

  • Les Catalans du capitaine Benjamin Garcia ont perdu au point en or face au récent vainqueur de la Cup. Sur un drop-goal du demi de mêlée anglais Daniel Richardson, après quinze minutes de jeu en prolongation.
    Les Catalans du capitaine Benjamin Garcia ont perdu au point en or face au récent vainqueur de la Cup. Sur un drop-goal du demi de mêlée anglais Daniel Richardson, après quinze minutes de jeu en prolongation. Icon Sport
Publié le

En s’inclinant à Castleford hier après-midi, les Dragons catalans glissent à la quatrième place, juste derrière Wigan, Huddersfield et St Helens, leur prochain adversaire à Perpignan samedi.

Face à des Tigers équipés XXL devant et revanchards, les Sang et Or ont eu pour une grosse envie et une farouche détermination. Une volonté qui a mené les Catalans jusqu’aux prolongations. Là où Danny Richardson a été plus lucide, plus intelligent et plus en réussite que les botteurs catalans maladroits dans cet exercice.

La paire Mitchell Pearce-Josh Drinkwater, qui n’avait plus été associée depuis deux mois, a manqué de clairvoyance dans ses choix aux moments clés de la rencontre. « Nous avions décidé d’inverser la pression d’entrée, de jouer chez eux et de les pousser à la faute. Notre très bon jeu au pied nous a permis de les maintenir dans leur camp », a résumé l’entraîneur Steve McNamara.

Sauf que le 6-6 à la pause reflétait le faible écart entre les deux formations et le combat qui s’en est suivi en seconde période a été à l’identique du premier.

McMeeken touché

En seconde période, les deux équipes se sont rendues coup pour coup. À toi, à moi. Et quand Sam Tomkins et Arthur Romano font la différence et permettent aux Dragons de mener 16 à 10 à quinze minutes du terme, Castleford revient. Les Tigers ont concrétisé leurs temps forts, poussant les Dracs aux prolongations. Les absences en fin de semaine des deux titulaires, Tyrone May (centre) et Sam Kasiano (pilier), ont perturbé le collectif des Dragons qui ont perdu sur blessure à la pause leur deuxième ligne Mike McMeeken. Un coup dur de plus.

Lors des prolongations et de la règle de la mort subite, les Catalans ont tenté deux drops, tout comme Castletord avant celui de la délivrance. Cruel pour Benjamin Garcia et les siens qui n’a toujours pas gagné à Castleford. Cruel pour un collectif qui s’est heurté à un épais mur des Tigers remonté comme une armoire normande à l’heure de batailler au milieu.

Les Dragons catalans n’ont pas le temps de se lamenter après cette contre-performance ramenée du Yorkshire. La réception à Perpignan du leader, St Helens, samedi à 18 heures, résonne dans tous les esprits. Encore faut-il soigner les corps et les maux cette semaine.

Cet article est réservé aux abonnés
Abonnez-vous pour en profiter
à partir de 0,99€/mois, sans engagement
  • Tous les articles en illimité sur le site et l'application
  • Le journal en version numérique dès 20h30 la veille
  • Les newsletters exclusives
Bruno Ontoniente
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?