La Grande Mêlée - Le MVP de la semaine : Zach Mercer a montré la voie

  • L'Anglais Zach Mercer en finale face au CO.
    L'Anglais Zach Mercer en finale face au CO. Icon Sport
Publié le

Dans une finale que tous les observateurs annonçaient fermée, et dans laquelle du jeu à une passe serait la norme, les Montpelliérains ont surpris par leur jeu flamboyant et d'une efficacité redoutable : en douze minutes, ils avaient marqué trois essais. Jamais une équipe n'avait eu autant d'avance, le match était bouclé. Et si les Cistes ont tous été à un très bon niveau, l'un d'eux a (encore) marché sur l'eau. Déjà MVP en demi-finale, il l'est une fois de plus pour le match le plus important de la saison, puisqu'il a grandement contribué aux trois essais des siens. Avec 74,5 points accumulés, Zach Mercer est votre MVP de la finale.

Vendredi dernier, Zach Mercer a crevé l'écran pendant la finale du Top 14. Et ce, dès la 5e minute puisque c'est lui, comme un symbole, une évidence, qui met la pression à Palis lorsque celui-ci loupe son coup de pied. Tout de suite, il protège Arthur Vincent qui lui, a récupéré le ballon. 

Il est immédiatement disponible, et quand il reçoit la merveille de passe volleyée de Paillaugue sur un pas, son génie parle : en deux contre deux en bout de ligne, il porte le ballon et tape un petit coup de pied rasant parfaitement dosé, dans le bon tempo, entre les deux défenseurs et en étant plaqué. Arthur Vincent n'a plus qu'à courir et aplatir en coin. 

La facilité avec laquelle il exécute parfaitement un geste qui manque à certains trois-quarts, la lucidité dont il a fait preuve dans ce moment décisif, témoignent de son grand talent. 

Pas rassasié pour autant, il continue à être omniprésent sur le deuxième essai des siens trois petites minutes plus tard. Après s'être rendu disponible sur deux temps de jeu de suite, il lance Chalureau qui réalise une chistera parfaite pour Doumayrou, puis Paillaugue qui échoue juste devant la ligne. Sur les deux temps de jeu qui suivent, Verhaeghe marque.

Pour finir ce quart d'heure de folie, il s'illustre en effaçant Arata d'un crochet vif et sec. Peu après, le jeu se transforme au large et Vincent réalise sa remise à l'aveugle pour Bouthier qui marque le troisième essai des Cistes qui marchent sur l'eau. L'un des, si ce n'est le seul accroc de sa finale aura été cet en-avant après un bon départ derrière sa mêlée fermée dont on ne lui tiendra pas rigueur tant il a brillé, tout simplement.

En seconde période, il a logiquement été moins en vue puisque son équipe avait moins le ballon. Néanmoins, l'Anglais ne s'est pas défilé et termine le match avec 10 plaquages réalisés et a empêché un essai en se sacrifiant sur Dumora. Au total, il aura battu 6 défenseurs et réalisé 15 courses améliorant toutes ses statistiques de la demi-finale.

Sa disponibilité, vivacité, agressivité défensive et capacité de jeu après contact ont illuminé la finale. Une performance XXL dans un match au sommet qui vient clôturer sa saison plus que réussie.

Mercer, MVP de cette finale.
Mercer, MVP de cette finale. Midi Olympique

Gustave Vignon
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?