Fini les vacances en Pro D2 !

  • L'équipe de Nevers
    L'équipe de Nevers Icon Sport - Icon Sport
Publié le

De nombreux clubs de Pro D2 se sont lancés dans la préparation de la saison prochaine, après avoir laissé quelques semaines de repos à leurs joueurs. Une reprise de l’entraînement au goût différent selon les équipes.

Un mois après la finale entre Bayonne et Mont-de-Marsan, la Pro D2 vous manque ? Eh bien, elle est déjà sur le chemin du retour. La plupart des joueurs ayant retrouvé l’odeur de la sueur, la douleur des courbatures, ainsi que le goût du sang dans la bouche lors de préparations toutes aussi intenses les unes que les autres. Seuls les retardataires de la saison dernière que sont les promus Massy et Soyaux-Angoulême, les demi-finalistes Oyonnax et Nevers, le finaliste Mont-de-Marsan et le relégué Biarritz n’ont pas encore retrouvé les terrains d’entraînement et les salles de musculation. Au contraire, les revanchards Agen, Provence, Vannes, Grenoble et Montauban ont eux repris en avance, dès le 20 juin. Une préparation pour la saison prochaine à la recette différente selon l’équipe. Montauban par exemple, a opté pour un été très physique, animé par des tests éprouvants, sous l’égide d’un préparateur physique intransigeant : Nicolas Szezur. Des séances de boxe, de vitesse et d’endurance sont aussi au programme, tout comme le fameux test bronco. "On a changé réellement de rythme, décrivait le néo-montalbanais. Les entraînements vont être beaucoup plus intenses qu’avant. On va faire en sorte que les joueurs soient en capacité d’encaisser des charges de travail plus difficile." Pas de ballon, ou très peu, en un mois : voilà le programme à Montauban. Une vision des choses différente de celle d’Agen. Les coachs d’Armandie préféraient amener dès juin des séances de rugby dans la préparation. "Je suis agréablement surpris de voir aucun joueur à la rue, expliquait Bernard Goutta. Ils ont tous bien suivi les programmes personnels, ce qui nous permet de rapidement attaquer sur du rugby. On continue et on augmente l’intensité, mais on les fait reprendre la pratique du rugby afin de les mettre directement dans le jus."

Les matchs amicaux programmés

Dans chaque club, la reprise est aussi une période d’intégration dans le groupe des différentes recrues de l’intersaison. Mais bien entendu, tout le monde n’est pas au complet. Les nouveaux arrivés venus du Top 14 et ceux ayant joué la phase finale de Pro D2 bénéficient encore d’une semaine de vacances. Aussi, les recrues devraient, en théorie, attendre le début du mois de juillet pour s’entraîner avec leur nouvelle équipe, étant donné que les contrats se terminent généralement le 31 juin. Mais dans les faits, des accords entre les clubs sont quasiment toujours trouvés pour permettre aux nouveaux venus de sortir leurs crampons en juin, sur la terre de leur nouveau club. Différents stages sont aussi organisés par les clubs, tant pour la cohésion que pour la préparation physique et technique. Pour se tester avant la première journée, les clubs auront enfin deux matchs amicaux chacun… Sauf Montauban, qui en disputera trois : un à Narbonne (5 août), puis les réceptions de Perpignan (12 août) et Castres (19 août). "C’est crescendo au niveau de l’intensité", précisait Nicolas Szezur. De quoi avoir un été chargé ! Si la Pro D2 est sur le pont, les clubs de Top 14 bénéficient, eux, encore de quelques semaines de coupe supplémentaires avant de repartir au charbon. Mais la fin des vacances se profile déjà et le rugby n’est jamais très loin.

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Yanis GUILLOU
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?