Un duel dans le match : Michael Leitch et Charles Ollivon

  • Charles Ollivon avait marqué sur la terre japonaise au Mondial 2019 face aux Gallois
    Charles Ollivon avait marqué sur la terre japonaise au Mondial 2019 face aux Gallois Icon Sport - Icon Sport
Publié le

Le premier a été délesté de son rôle de capitaine au nom de l’avenir et de l’éclosion du talonneur Atsushi Sakate, le second retrouvera tout juste ses galons après un intérim plus que réussi par Antoine Dupont.

Reste qu’entre les troisième ligne Michael Leitch et Charles Ollivon, ce sont bien deux vrais leaders et deux poids lourd du rugby mondial qui s’affronteront. Par alignements en touche interposés, d’abord, dont ils seront tous les deux les stratèges. Mais surtout ballon en main… La meilleure preuve réside dans leur ratio entre essais-sélections particulièrement élevé pour des troisième ligne internationaux, Leitch ayant déjà marqué à 14 reprises en 67 sélections tandis qu’Ollivon en inscrit 9 essais en 23 capes (terminant même meilleur marqueur du Tournoi 2020). Autant dire qu’on ne serait pas franchement étonné qu’au moins un des deux indique la voie à suivre en son équipe en franchissant la ligne d’en-but adverse, à commencer par un Ollivon déjà auteur d’un formidable exploit face à l’Angleterre avec les Barbarians (sur une interception de soixante-dix mètres) et qui espère fatalement marquer son retour d’une pierre bleue. « Nous sommes très heureux du retour de Charles, appréciait l’entraîneur de la touche, Karim Ghezal. Au-delà d’être un très bon sauteur, Charles est surtout un grand leader. Plus les matchs montent en intensité, plus il suit l’intensité des matchs. C’est quelqu’un de très calme qui apporte beaucoup de sérénité, on l’a aussi vu avec Toulon. »

Leitch et le souvenir de 2019

Autant de qualités qui ne seront pas de trop pour amener l’équipe à son meilleur niveau de performance possible en un temps record, le premier objectif d’Ollivon consistant évidemment à prolonger la série de victoires entamée sous le capitanat d’Antoine Dupont. Leitch ayant quant à lui en tête un tout autre but : celui de guider les Brave Blossoms pour la première fois à la victoire face au XV de France, trois ans après avoir amplement contribué au match nul historique (23-23) décroché du côté de La Défense face aux Bleus de Novès. « Avec notre victoire face à l’Afrique du Sud en 2015 et ceux contre l’écosse et l’Irlande en 2019, je place ce match parmi les meilleurs souvenirs de ma carrière, soufflait Leitch cette semaine dans la presse japonaise. Mais un match nul, cela n’a malgré tout pas la même saveur qu’une victoire. La France est revenue au deuxième rang mondial après son grand chelem dans le Tournoi mais on veut prouver que le rugby nippon n’a plus aucun complexe à faire face à personne. » Rendez-vous samedi…

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Nicolas Zanardi
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?