Les Springboks au finish !

  • Ox Nche et les Sud-Africains ont fait parler leur puissance pour finalement l'emporter face à d'héroïques gallois.
    Ox Nche et les Sud-Africains ont fait parler leur puissance pour finalement l'emporter face à d'héroïques gallois. PA Images / Icon Sport - PA Images / Icon Sport
Publié le

Menès de quinze points à la pause, l’Afrique du Sud s’en est remis à son huit de devant pour revenir, puis arracher la victoire après la sirène. Les Gallois peuvent nourrir d’énormes regrets.

On avait laissé les Gallois sonnés lors du dernier Tournoi des 6 Nations, défaits à domicile par l’Italie. Eh bien le XV du Poireau a relevé la tête, et de quelle manière. Les joueurs de Wayne Pivac ont bien cru écrire l’histoire du côté de Pretoria. Encore une fois, c’est Louis Rees-Zammit qui a tout fait pour lancer les siens vers un succès de prestige. L’ailier de Gloucester est sorti du bois dès la deuxième minute de jeu. Bien servi sur son aile, il n’avait plus qu’à accélérer pour aller en terre promise. Trente minutes plus tard, c’est en opportunité que la pépite galloise s’est offert un doublé. Trente minutes de jeu, quinze joueurs dominants en rouge, quinze spectateurs vêtus de vert. Dans le premier acte, les champions du Monde en titre n’ont rien réussi ou presque. Eben Etzebeth avait beau percuter tête baissée sur les défenseurs gallois, rien n’y a fait. Le pays de Galles a réalisé les quarante premières minutes rêvées, de quoi retourner au vestiaire avec le sentiment du devoir accompli, et quinze points d’avance au tableau d’affichage.

Les mauls, cette arme imparable

On pouvait s’y attendre, les Springboks sont revenus revanchards pour disputer la seconde période. Le XV du Poireau en a rapidement fait les frais. En quelques minutes, les locaux sont revenus à trois unités de leurs adversaires. Deux mails dévastateurs ont permis à Bongi Mbonambi et Malcolm Marx de franchir la ligne. L’issue de la rencontre semblait être connue de tous. Mais c’était sans connaître le caractère des coéquipiers d’Alun-Wyn Jones, qui ont réussi à inverser la tendance, ou plutôt retarder l’orage pendant une dizaine de minutes. Car vous l’avez peut-être compris, les ballons portés étaient l’attractivité de la soirée. Un troisième côté sud-africain a poussé l’arbitre central du match à accorder un essai de pénalité. Avant que ce soit au huit de devant gallois de permettre à son talonneur d’aller en terre promise ! Un score de parité auquel les protégés de Wayne Pivac pensaient s’accrocher jusqu’à au dernier coup de sifflet. Malheureusement pour eux, une dernière offensive sud-africaine a eu raison de leur courage. Une pénalité de Damian Willemse, deux minutes après la fin du temps réglementaire, est venue donner le sourire pour de bon à un public venu nombreux. Cruel dénouement pour les Gallois.

Cet article est réservé aux abonnés
Abonnez-vous pour en profiter
à partir de 0,99€/mois, sans engagement
  • Tous les articles en illimité sur le site et l'application
  • Le journal en version numérique dès 20h30 la veille
  • Les newsletters exclusives
Vincent FRANCO
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?