Pro D2 - Saga Montauban - Le ligne par ligne : du beau monde chez les trois-quarts

  • Cette saison, l'USM s'est grandement renforcé, recrutant notamment des joueurs de Top 14. Chez les trois-quarts notamment, la concurrence sera rude. 
    Cette saison, l'USM s'est grandement renforcé, recrutant notamment des joueurs de Top 14. Chez les trois-quarts notamment, la concurrence sera rude.  Icon Sport - Icon Sport
Publié le

Cette saison, l'USM s'est grandement renforcée, recrutant notamment des joueurs de Top 14. Chez les trois-quarts notamment, la concurrence sera rude. 

Arrières > Il était le titulaire la saison dernière, l’électrique Segundo Tuculet devrait une nouvelle fois enchaîner les feuilles de match avec le numéro 15 cette saison. Véloce, il peut aussi évoluer à l’aile. Embêté par les blessures la saison dernière, Maxime Salles a une belle revanche à prendre. Habituel ouvreur, Jérôme Bosviel devrait faire quelques apparitions au poste. Raphaël Sanchez est également une option qu’on aimerait revoir.

Ailiers > On vient de les évoquer, Maxime Salles et Segundo Tuculet pourraient dépanner sur l’aile. Mais cette saison, c’est surtout l’attraction Semesa Rokoduguni qui est très attendue. Le militaire pourrait imposer ses qualités de puissance son expérience en Pro D2. Josua Vici a quant à lui convaincu par ses qualités d’élimination impressionnantes la saison dernière. Il est aussi capable d’évoluer au centre et devrait trouver une place dans le XV sapiacain. L’USM compte aussi trois recrues sur l’aile. Bastien Guillemin, en manque de temps de jeu à Castres, veut retrouver du plaisir et le goût des essais. Jean-Bernard Pujol n’a joué que neuf petits matchs avec Perpignan la saison dernière et veut se relancer en Pro D2. Enfin, Lucas Poirson, un jeune ailier venu de Provence Rugby, est connu pour sa pointe de vitesse phénoménale. Epeli Momo n’a pas convaincu l’année passée et va devoir travailler dur pour trouver une place de titulaire.

Centres > Le casse-muraille Taleta Tupuola sera encore un atout majeur. Le colosse est bon, mais il devra tout de même se montrer plus prudent avec son indiscipline (deux cartons rouges l’an dernier). Arrivé avec une fracture du bras, Seva Galala pourra prétendre à une place lorsqu’il sera remis, dans un style similaire à celui de Tupuola. De son côté, Paul Bonnefond est une valeur sûre. Gros défenseur, le spécialiste du 7 a montré des qualités indéniables de leader, étant même promu capitaine lors d’un match. Il faudra compter sur Maxime Mathy, historique du club, qui devra trouver de la stabilité et éviter les blessures. Josua Vici, est aussi capable d’évoluer au centre, comme il l’a montré la saison dernière. Apparu à plusieurs reprises, Benjamin Puntous a semé de belles promesses, il devrait avoir un rôle plus important. Enfin, le jeune Romain Riguet, prêté par Toulouse, a déjà évolué au centre avec l’équipe de France U20.

Ouvreurs > Impossible de faire sans Jérôme Bosviel, figure emblématique du club tarn-et-garonnais. Buteur de grand talent, son pied sera un atout précieux pour les hommes de David Gérard. Avec lui, Sapiac pourra compter sur l’ancien Briviste Tedo Abzhandadze. L’international géorgien a connu le Top 14 et veut s’imposer comme titulaire en Pro D2. Il aura sa chance. Derrière ces deux-là, Wharenui Hawera devrait avoir du temps de jeu. Le Néo-Zélandais s’est montré inconstant l’an dernier. Enfin, Raphaël Sanchez, Romain Riguet, voire même l’espoir Maxence Bonnin seront présents pour couvrir les blessures et jouer lorsque l’occasion se présente

Demi de mêlée > Il était une des belles surprises de l’an dernier, Quentin Delord a prouvé qu’il avait l’étoffe d’un titulaire. Le gaucher devrait encore être sur pas mal de feuilles de match cette année. Anthony Méric revient de sa blessure au genou et n’a qu’un désir : retrouver enfin les pelouses de rugby et le plaisir qui va avec. Le staff compte sur lui. Enfin, Shaun Venter est la carte surprise du recrutement. L’expérimenté sud-africain arrive de Bayonne, club avec lequel il a remporté le Pro D2. L’écart semble infime entre les trois.

Numéros 8 > Tyrone Viiga est le successeur attendu de Kelly Meafua. Le puissant troisième ligne tient un profil de porteur de balle infernal à plaquer et devrait faire des ravages. Polyvalent, Dimitri Vaotoa aura aussi son mot à dire. L’homme aux plus de 200 matchs sous le maillot vert et noir est indestructible et sera évidemment toujours présent. Enfin, la recrue briviste Otar Giorgadze a tout du guerrier infatigable et puissant. Il devrait avoir du beau temps de jeu derrière le pack.

Troisième ligne aile > Stéphane Munoz est inoxydable ! Le co-capitaine des Vert et Noir continue de faire ce qu’il fait de mieux : plaquer à tour de bras. À ses côtés, l’ancien de Provence Rugby Quentin Witt a tout du bon coup. Hargneux, il apportera sa rage caractéristique au sein d’un pack à son image. Fred Quercy s’est lui imposé comme le capitaine montalbanais. Sa puissance et ses qualités de leadership sont précieuses. Enfin, Otar Giorgadze pourrait être utilisé au poste lorsqu’il n’est pas aligné en numéro 8. Uanivi et Vincent peuvent aussi évoluer en tant que flanker.

Deuxième ligne > Parlons de Tijuee Uanivi et Louis Vincent justement. Le Namibien est un des maillons essentiels de la conquête montalbanaise. Expert de la touche, il est difficile d’imaginer les Sapiacains composer sans lui. Vincent doit, lui, grappiller du temps de jeu cette saison, alors qu’il manquait encore de caractère l’année dernière. Il devrait intégrer le groupe des capitaines de touche. Toujours chez les numéros 4, Kévin Gimeno arrive de Biarritz en recherche de temps de jeu et serait précieux s’il retrouvait le niveau de jeu qui était le sien lors de la saison 2020-2021. Dans un profil plus lourd, Dan Malafosse a réalisé une très belle saison l’an dernier. Sa puissance mais surtout sa compréhension du jeu ont fait de lui un titulaire apprécié par le staff. Maselino Paulino est un monstre physique, capable de détruire n’importe quel défenseur, mais son indiscipline a coûté cher la saison dernière. Il devra être vigilant. Enfin, Alexandre Manukula est pleinement dans la rotation et devra prendre encore plus d’initiatives pour véritablement prendre du pouvoir. Dimitri Vaotota peut, bien sûr, évoluer au poste.

Piliers > C’est le poste où il y a le plus de changements cet été. Pour faire tenir la mêlée montalbanaise, Victor Laval aura très certainement son mot à dire. Le droitier est loin d’être étranger à la bonne saison de Mont-de-Marsan l’an dernier. Il est aussi capable d’évoluer à gauche, tout comme Lucas Seyrolle. Lui aussi polyvalent, il arrive d’Aurillac et était un élément principal de l’effectif des Cantalous. Prêté par Pau, Kévin Yameogo est à la recherche de temps de jeu après avoir connu de nombreux soucis physiques ces dernières années. Le dernier arrivant, Nicolas Solveyra est inconnu du public français. Il évoluait jusqu’alors aux États-Unis et semblait être une valeur sûre de Houston, après être passé par les Jaguares. Du côté des joueurs encore présents de la saison dernière, il y a bien sûr l’historique Nicolas Agnesi, aussi courageux que précieux, le solide Mirian Burduli, spécialiste de la mêlée et le puissant Simon Renaud.

Talonneurs > Seul poste où rien n’a bougé, le talon est promis à la même rotation que l’année dernière. Kévin Firmin et Cyril Deligny sont deux joueurs très performants en conquête et devraient se disputer le numéro 2. Mais attention à Arnaud Feltrin, qui a aussi montré de très belles choses la saison dernière. En tout cas, voilà un poste où les Sapiacains ne seront pas embêtés s’il n’y a pas de blessure !

Cet article est réservé aux abonnés
Abonnez-vous pour en profiter
à partir de 0,99€/mois, sans engagement
  • Tous les articles en illimité sur le site et l'application
  • Le journal en version numérique dès 20h30 la veille
  • Les newsletters exclusives
Yanis GUILLOU
Voir les commentaires
Sur le même sujet
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?