Régionale 3 - Vittel, la fontaine de jouvence

  • Cette saison, le RCS Vittel fêtera les 30 ans de son école de rugby.
    Cette saison, le RCS Vittel fêtera les 30 ans de son école de rugby. Midi Olympique - Midi Olympique
Publié le

Champion de quatrième série du Grand Est, le RCSV ajoute un nouveau trophée à son palmarès. Très impliqué dans la vie sociale de sa petite ville, il cherche des solutions diverses pour garnir son vivier de jeunes pousses.

C’est toujours sacré, un titre. Et cette année, voilà que le club vosgien a en a glané un nouveau à ajouter à son armoire à trophée en s’imposant en championnat régional Grand Est de Quatrième Série face à Illkirch-Graffenstaden. Un bouclier qui appartient à cette trentaine d’hommes qui a connu, comme beaucoup d’autres, des moments compliqués lors de l’épisode covid et qui s’en relèvent plus fort que jamais. Mais en dehors de ce bout de bois, l’aventure humaine et sociale compte plus que tout pour eux et pour le président du club Fabien Camus. « Nous sommes évidemment très fier mais notre priorité, c’est principalement de s’amuser. Qu’on soit là ou en Première Série, on ne sera pas champion du monde ! Alors que les gars s’éclatent, fassent rêver les petits du club, leur mettent des étoiles dans les yeux et je pense qu’on aura gagné. » Voilà un discours qui fonctionnent également pour les féminines, finaliste du championnat régional à X, qui doivent aussi faire rêver les nombreuses jeunes filles de l’école de rugby.

La jeunesse a de l’avenir

Avec 220 licenciés au total, un salarié et un contrat aidé, le RCS Vittel est évidemment ce que l’on peut qualifier sans négativité de petite structure. Mais avec de grandes idées et de grandes ambitions. En témoigne ce que le club classé dans le plus échelon national fait pour entre les jeunes de l’association et du village. « Nous avons trois plans pour concerner les jeunes de chez nous et ceux que nous souhaitons attirer, explique Fabien Camus. En premier lieu, les « Ovalie Days » où l’on propose une initiation de deux heures dans plusieurs villages voisins, douze l’année dernière. La mairie propose un goûter à la fin et c’est un moyen pour nous de recruter pour notre école de rugby. Nous proposons également un concept de broc-ovale. Lorsque les parents vont en vide-grenier, nous leur proposons d’initier leurs enfants au rugby grâce à nos éducateurs. 

Une jeunesse qui a vu ses effectifs quadrupler depuis la saison covid passant à quatre-vingt enfants licenciés. Et pour la belle histoire, l’ecole de rugby fêtera ses 30 ans l’année prochaine à l’occasion de la Coupe du monde en France.

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Tristan Failler
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?