Top 14 - La revue de l'élite : Thomas Ramos, porté par la frustration

  • Thomas Ramos, porté par la rage et la frustration.
    Thomas Ramos, porté par la rage et la frustration. Icon Sport - Icon Sport
Publié le

En cette fin de saison, nous vous proposons de revenir poste par poste sur les joueurs marquants du Top 14 2021-22. Nous commençons aujourd'hui par les arrières. Éternel numéro 2 avec les Bleus, Thomas Ramos a brillé avec son club

Dans un collectif du Stade toulousain qui croule sous les stars et les internationaux confirmés, Thomas Ramos est l’homme de la fin de saison chez les Rouge et Noir. Il n’est pourtant celui qui a été le plus en vue lors du grand chelem du XV de France, lui qui a vu trois hommes lui passer devant (Bouthier, Dulin et Jaminet) en trois saisons, demeurant toujours l’éternel numéro deux dans l’esprit du sélectionneur Fabien Galthié. Le compétiteur qu’il est le pousse chaque week-end à démontrer qu’il peut renverser la hiérarchie. Et ses performances depuis la fin du Tournoi des 6 Nations tentent à le prouver. Il a été celui qui a permis au Stade toulousain de ne pas dérailler dans une fin de saison de tous les dangers. Il a sonné la révolte au Stadium lors du huitième de finale aller de Coupe d’Europe face à l’Ulster, réveillant son équipe alors bien mal embarqué. Il fut même à deux doigts de la faire gagner avec une relance folle depuis ses propres 22 mètres. Une semaine plus tard, c’est lui qui marquait le premier essai à Belfast pour permettre au champion d’Europe de se hisser en quart de finale, où il était encore le meilleur Toulousain dans ce thriller haletant, libéré aussi par sa prolongation de contrat avec son club alors que les arrivées de Melvyn Jaminet et Ange Capuozzo pouvaient laisser penser à un départ : "Dans la tête, ça m’a fait du bien de pouvoir dire ce que j’avais à dire. Cela commençait à être pesant et envahissant. Avoir parlé, mis les choses au clair et être passé à autre chose, m’a fait me sentir mieux. Je ne crois pas que ce soit un hasard." Et il a ainsi mérité de monter sur la première marche de notre classement, malgré un échec au pied en demi-finale qui devrait le motiver pour la reprise.

Le classement complet :

1. Thomas Ramos

2. Brice Dulin

3. Aymeric Luc

4. Julien Dumora

5. Melvyn Jaminet 

6. Anthony Bouthier

7. Tony Arnold

8. Romain Buros

9. Max Spring

10. Joris Jurand

Cet article est réservé aux abonnés
Abonnez-vous pour en profiter
à partir de 0,99€/mois, sans engagement
  • Tous les articles en illimité sur le site et l'application
  • Le journal en version numérique dès 20h30 la veille
  • Les newsletters exclusives
Voir les commentaires
Sur le même sujet
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?