Top 14 - La revue de l'élite : les surprises Spring, Bielle-Biarrey et Jonas

  • L’autre grande révélation de la saison est venue du Racing 92 avec Max Spring
    L’autre grande révélation de la saison est venue du Racing 92 avec Max Spring Icon Sport - Icon Sport
Publié le

Ils sse sont révélés cette saison en Top 14. Voici les joueurs qui nous ont agréablement surpris en championnat cette année. 

Ils sont jeunes, plein de fougue et font lever les foules. Le Top 14 a été gâté cette saison au poste d’arrière où de nombreux talents ont su saisir leur chance. Le premier à avoir donné du fil à retordre aux défenses adverses a été le jeune sud-africain du Biarritz olympique Joe Jonas titularisé pour la première lors d’un déplacement à Pau (10e journée) où il a traversé le terrain tout l’après-midi, laissant même penser que le BOPB allait s’imposer au stade du Hameau. Avec son petit gabarit, ses crochets déroutants et sa vitesse de pointe, il est facile de faire une comparaison avec son compatriote Cheslin Kolbe, lui aussi arrivé en Top 14 dans un certain anonymat. Seulement âgé de 21 ans, Joe Jonas devrait rapidement intéresser les grosses écuries du Top 14. L’autre grande révélation de la saison est venue du Racing 92 avec Max Spring, joueur issu de la formation basque puisqu’il a fait ses gammes à Nafarroa. Il a parfaitement suppléé l’Australien Kurtley Beale chez les Ciel et Blanc, à tel point que Fabien Galthié l’a fait monter dans l’avion pour le Japon après un match avec les Barbarians britanniques. Enfin, l’Union Bordeaux-Bègles a lancé Louis Bielle-Biarrey dans le grand bain avec succès. À seulement 19 ans, il a participé à huit rencontres avec l’UBB, marquant notamment trois essais face aux Scarlets pour sa première titularisation. Il a logiquement été appelé en équipe de France des moins de 20 ans pour les Summer Series en Italie.

On peut aussi le Perpignanais Lucas Dubois, replacé au poste, et qui a été bien mieux qu’une doublure, derrière Melvyn Jaminet, avec douze titularisations en quinze. Enfin, le Palois Mathias Colombet a aussi été intéressant dans un rôle où il n’était pas forcément attendu. 

Cet article est réservé aux abonnés
Abonnez-vous pour en profiter
à partir de 0,99€/mois, sans engagement
  • Tous les articles en illimité sur le site et l'application
  • Le journal en version numérique dès 20h30 la veille
  • Les newsletters exclusives
Voir les commentaires
Sur le même sujet
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?