Test match - Yoram Moefana (France), décisif au bon moment

  • En fin de partie, Yoram Moefana (ici ballon en mains) a sauvé son équipe en plaquant le puissant troisième ligne Tatafu, près de la ligne d'en-but.
    En fin de partie, Yoram Moefana (ici ballon en mains) a sauvé son équipe en plaquant le puissant troisième ligne Tatafu, près de la ligne d'en-but. Icon Sport
Publié le

Homme du match lors du premier test, le trois-quarts centre girondin Yoram Moefana a encore été une fois décisif en fin de rencontre, lors de la courte victoire à Tokyo.

Il avait été le pompier de service lors du dernier Tournoi des 6 Nations, bouchant avec brio les trous de la ligne d’attaque en fonction des blessures des uns et des autres. Centre ou ailier, il avait entièrement donné satisfaction, gagnant trois titularisations après avoir été remplaçant lors de la rencontre initiale face à l’Italie. Ce samedi à Tokyo, Yoram Moefana a éteint l’incendie alors que l’année parfaite tricolore semblait partir en fumée.

Le trois-quarts centre de l’Union Bordeaux-Bègles a sauvé son équipe en plaquant le puissant troisième ligne Tatafu qui pensait bien donner la victoire à la sélection nippone à cinq minutes du coup de sifflet final en s’écroulant dans l’en-but français. Il a réalisé le geste décisif au bon moment, quand les Bleus avaient besoin d’un miracle, pour faire perdre le contrôle du ballon à un gaillard de 120 kg.

Jusque-là, Yoram Moefana avait été particulièrement discret, à l’image de tout un collectif bien trop gestionnaire et espérant tant bien que mal être toujours debout à l’issue de ce dixième round. Homme du match lors de la première victoire probante à Toyota où sa tonicité et sa technique avaient fait des merveilles, ouvrant une brèche pour Damian Penaud avant de marquer son propre essai, il a été beaucoup moins sollicité à Tokyo avec seulement sept ballons à négocier.

Malgré des interventions tranchantes en début de rencontre, il n’est pas parvenu cette fois à faire des réelles différences, et il a aussi connu quelques défaillances dans le secteur défensif avec trois plaquages manqués. Il est évident que sa prestation ne serait pas restée dans les mémoires s’il n’avait pas effectué son sauvetage sur la ligne d’en-but.

Mais, c’est certainement le signe d’un joueur en pleine confiance qui ne cesse de marquer des points pour le staff technique tricolore comme le confiait Laurent Labit avant la rencontre : «Yoram, c’est un joueur qui a passé beaucoup de temps avec nous à seulement s’entraîner. Et puis, le jour où il est entré, il a signé de gros matchs […] Il est explosif, très agressif avec et sans le ballon. Il a aussi une double accélération qui fait très mal à la ligne de défense. C’est un jeune joueur avec un gros potentiel et son niveau ne cesse de monter, au fil des matchs. »

En tout cas, il devient de plus en plus souvent décisif et c’est une donnée qui devrait plaire à Fabien Galthié malgré une rencontre où il a été bien difficile de mettre en avant les performances individuelles.

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?