Test match - Nouvelle-Zélande - Irlande : l’histoire s’écrit en vert

  • Le troisième ligne Josh van der Flier, le sécateur aiguisé de l’Irlande, a encore une fois été impérial en défense avec vingt-et-un plaquages réussis face aux Néo-Zélandais.
    Le troisième ligne Josh van der Flier, le sécateur aiguisé de l’Irlande, a encore une fois été impérial en défense avec vingt-et-un plaquages réussis face aux Néo-Zélandais. Icon Sport
Publié le

Pour la première fois de son histoire, le XV du Trèfle bat les All Blacks en Nouvelle-Zélande (12-23). Les Verts ont été impressionnants dans l’engagement.

La terre néo-zélandaise a tremblé. Les All Blacks sont tombés sur un os massif provenant tout droit d’Irlande. Ce 9 juillet 2022, le XV du Trèfle a vengé les treize revers subis par leurs aïeux plus ou moins lointains sur le sol du long pays au nuage blanc. Comme lors du premier match, les hommes d’Andy Farrell ont réalisé une entame de feu. Une percée plein champ de Tadhg Beirne, un tempo dicté par Jonathan Sexton devant la ligne noire et un essai en force d’Andrew Porter ont envoyé valser les All Blacks dès la 3e minute.

Après le coup de sifflet final, l’ouvreur irlandais a fait part de sa fierté de cocher un tel exploit : « Nous sommes tous incroyablement heureux. Accomplir ce qu’aucune équipe d’Irlande n’a pu réaliser est fantastique. On a joué un grand rugby aujourd’hui même à quinze contre quinze. » Car l’Irlande a profité de la trop grande indiscipline adverse. Entre la 15e et la 30e minute, les All Blacks ont concédé deux cartons jaunes et un rouge pour un choc tête contre tête entre Ta’avao-Matau et Ringrose. Malgré plusieurs occasions nettes manquées, l’Irlande a continué de mettre les têtes néo-zélandaises sous l’eau. En défense, les Verts ont été intraitables.

Gagner en Nouvelle-Zélande est déjà un exploit en soi. Mais l’Irlande a réalisé la performance majuscule de contenir les Blacks à moins de quinze points, ce qui n’était plus arrivé aux coéquipiers d’Aaron Smith depuis… août 2014 et une victoire contre l’Afrique du Sud. Au milieu de cette symphonie défensive, Josh Van der Flier a montré la voie pour ses coéquipiers. Le troisième ligne du Leinster s’est offert vingt-et-un plaquages pour aucun raté. En quatre-vingt minutes, le flanker a livré un match total, aussi bon en défense que puissant en attaque.

L’homme au casque rouge s’est aussi chargé de pousser Andrew Porter dans l’en-but (49e), offrant un doublé au pilier et scellant le sort de la rencontre. Les deux essais du pilier sont venus d’intenses séquences imposées aux Blacks. Des séquences qu’ont été incapables de réaliser les Néo-Zélandais, l’essai de Beauden Barrett venant d’un coup de dé plus que d’une phase de jeu maîtrisée. Dans cette rencontre entre géants du rugby mondial, la stratégie de Farrell a payé.

« On devait gagner pour eux »

Le manque d’inspiration du premier test a été largement décrié dans la presse irlandaise. Dans la semaine, le sélectionneur et son staff avaient demandé à leurs joueurs « d’être beaucoup plus précis » à Dunedin. Après une préparation presque uniquement basée sur la précision, le XV du Trèfle a récompensé son staff. « Nos coachs sont incroyables. Ils nous ont préparé toute la semaine, on a senti que nous n’avions pas donné le meilleur de nous-mêmes au premier test donc on devait gagner pour eux », expliquait Sexton.

Un hommage retourné directement en conférence de presse par Andy Farrell : « Ces gars ont écrit l’histoire et ils ont aussi gagné le droit de remporter cette série. » Dos à dos, Verts et Noirs ont rendez-vous samedi à Wellington pour un troisième rendez-vous électrique. L’Irlande a l’occasion de remporter la série et de provoquer un nouveau séisme en terre maorie.

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Clément LABONNE
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?