Nationale 2 - Sourire et élan retrouvés à Nîmes

  • Avec les deux tiers de son effectif conservé et un recrutement judicieux, le club nîmois aborde la Nationale 2 avec de solides ambitions.
    Avec les deux tiers de son effectif conservé et un recrutement judicieux, le club nîmois aborde la Nationale 2 avec de solides ambitions. Photo DR - Photo DR
Publié le

Demi-finaliste de Fédérale 1, le club cultive de nouvelles ambitions, avec pour objectif sportif la Nationale d'ici 2025.

«En cinq ans comme entraîneur, c’est une saison comme je n’en avais encore jamais vécu, une belle aventure », n’a pas caché, sitôt l’exercice bouclé, Jean-Baptiste Cuq, l’un de deux techniciens nîmois aux commandes cette saison. « Au fil du temps, j’ai vu davantage de sourire sur les visages, plus de confiance dans les têtes et d’envie pour répéter les efforts. Nous avons bâti une cohésion, pierre après pierre, et cela n’était pas forcément écrit à l’avance. Malgré la déception de cette fin d’aventure à Hyères-Carqueiranne, je suis fier d’avoir vu les garçons montrer leur vrai visage et trouver les ressources pour aller y gagner. »
 

« Cette saison a été extraordinaire, sourit Romain Darmon, on s’est construit dans les succès. » Bref, à Nîmes, cette élimination en demi-finale de Fédérale 1 ne fait pas oublier une saison de haute volée, récompensée par une accession en Nationale 2, seul véritable objectif. « Cela a parfois été ardu mais petit à petit, nous avons su sortir de notre jeu verrouillé ; on n’a pas eu non plus à ferrailler chaque dimanche et le staff a finalement su tirer toute la quintessence de cet effectif, brosse le patron du club Steeve Calligaro. C’est une saison aboutie, la fin d’un chapitre joliment écrit par mon prédécesseur Olivier Bonné. »

Une identité nîmoise conservée

Un mois plus tard, les Nîmois ont retrouvé le chemin de l’entraînement. Avec un nouveau staff technique : Jean-Michel Millet a pris le chemin d’Agde et Jean-Baptiste Cuq celui de Gruissan. Les deux hommes ont passé le témoin au Mâconnais Guillaume Aguilar et au Nîmois Jean-Baptiste Poulon. À eux de coller à la feuille de route du club (lire ci-dessous). Ce sera, grosso modo, avec les deux tiers de l’effectif de la saison passée et un tiers de nouveaux visages. « Avec vingt-trois renouvellements de contrats, dont treize du XV titulaire aligné à Kaufmann face à Hyères, quatre départs et huit non renouvellements, nous avons su conserver l’identité nîmoise », sourit le patron. Le club s’est aussi efforcé de porter ses efforts sur un recrutement ambitieux. « Notre construction passe aussi par des compétences venues d’ailleurs », relève Steeve Calligaro, en pointant ce mélange de jeunesse talentueuse mais en devenir et d’hommes d’expérience débarqués dans le Gard en tout début de semaine, en provenance du Pro D2, de la Nationale et de la Fédérale 1 mais aussi des espoirs d’Aurillac et de Montpellier.

Au générique, Baptiste Phalip (Bourgoin), les Sud-Africains Justin Philips (Chambéry) et Rynardt Van Wyk (Mâcon), Pierre Chastaing (Aubenas-Vals) ou encore Thomas Roche (Chartres) et le Géorgien Revazi Tsiklauri (Suresnes). Dernière pioche, l’ailier international à VII, Pierre-Gilles Lakafia. Passé par Albi (2008-2010), Toulouse (2010-2011) et Castres (2011-2014), il débarque, à 35 ans, pour « relever un nouveau défi. Aujourd’hui, le rugby à VII est derrière moi et il y a de l’excitation, un peu de pression et de l’impatience de retrouver le rugby à XV ». « C’est une opportunité. On ne recrute pas un nom. Il va apporter son expérience internationale, sa science du rugby et son état d’esprit », se projette Guillaume Aguilar. Mis bout à bout, tout cela donne, sur le papier, une certaine gueule. « Avec Jean-Baptiste (Poulon, N.D.L.R.), on veut construire, avec nos convictions, un rugby intelligent et redonner ses lettres de noblesse au rugby local » boucle l’ancien Mâconnais. Il n’y a plus qu’à.

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Olivier Gagnebien
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?