La Namibie se qualifie pour la Coupe du Monde

  • La Namibie n’a laissé aucune chance au Kenya et valide son ticket pour la Coupe du monde 2023.
    La Namibie n’a laissé aucune chance au Kenya et valide son ticket pour la Coupe du monde 2023. Photo Alexpress / France 2023
Publié le

Les hommes d’Allister Coetzee ont croqué le Kenya pour s’adjuger la Rugby Africa Cup. Au mondial, ils seront dans le groupe de la France et de la Nouvelle-Zélande.

Sous une chaleur de plomb au stade Maurice-David d’Aix-en-Provence, Les Welwitschias ont prouvé qu’ils étaient la meilleure nation du continent africain derrière l’intouchable Afrique du Sud. « Nous sommes heureux de notre Tournoi, s’est félicité le manager Allister Coetzee. On s’est appuyés sur notre expérience pour battre les équipes. C’était crucial pour la Namibie d’accomplir cette mission. Le job est fait ce soir, mais le plus dur commence pour notre projet avec la Coupe du monde. »
Dans une finale déséquilibrée, la Namibie n’a laissé aucune chance au Kenya. Dans la pure tradition du jeu d’avants namibien, Conradie a inscrit un triplé (17e, 35e et 79e) pour conclure le travail de ses partenaires et d’un omniprésent Torsten Van Jaarsveld. Impeccable dans l’animation offensive, Loubser a enquillé les points à courte distance avec trois pénalités (50e, 60e, 68e) et une transformation (79e). À la sirène, le capitaine Deysel a rendu l’addition un peu plus lourde.
 

« On va aller à la Coupe du Monde pour marquer l’histoire de notre pays »

 

Harassés par une série de trois matchs en huit jours, les Simbas n’ont jamais eu la fraîcheur physique pour répondre au défi. Malgré les encouragements d’une cinquantaine de supporters, ils ne sont pas parvenus à marquer le moindre point : « On aurait dû être plus précis, avoue le manager Paul Odera. On a fait beaucoup d’erreurs. On a souffert physiquement, le Tournoi a été trop lourd. Nos joueurs sont amateurs… Ce sont de grandes différences. » Grande habituée du Mondial depuis 1999, la Namibie voudra mieux figurer dans la reine des compétitions et glaner enfin un succès. Si les All Blacks et les Bleus leur sont intouchables, les batailles face à l’Italie et l’Uruguay sont des rencontres plus à la portée des Welwitschias : « On va jouer des immenses équipes. Rien n’est impossible. On a une équipe expérimentée et les jeunes progressent, s’est satisfait le centre Johan Deysel. On veut faire briller la Namibie. On va aller à la Coupe du monde pour marquer l’histoire. Comme mes coéquipiers, je veux y aller pour tout donner pour le pays. Les All Blacks et la France seront d’immenses défis. » Le 21 septembre prochain, les Bleus les accueilleront à Marseille, dans le cadre de la troisième journée.

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Mathias Merlo
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?