Le Queensland titré

  • Daly Cherry-Evans, demi de mêlée et capitaine des Maroons, soulève le trophée avec ses supporters. Photo Queensland Maroons
    Daly Cherry-Evans, demi de mêlée et capitaine des Maroons, soulève le trophée avec ses supporters. Photo Queensland Maroons
Publié le

La belle a été favorable au Queensland lequel a fait preuve de pragmatisme. Défensivement, l’équipe de Bill Slater a été au point. Les Maroons sont ainsi sacrés.

Mercredi à Brisbane, la Nouvelle-Galles-du-Sud a été dépossédée de son bien. « La belle » de l’édition 2022 a été décrochée par le Queensland lequel va conserver pendant un an le trophée. Ce dernier a bien retenu la leçon de Perth où le 26 juin dernier, l’équipe de coach Slatter avait été surclassée par les « Blues » (44-12) et un étonnant Nathan Cleary. Pour cette troisième confrontation décisive pour le titre, les Maroons ont été plus créatifs, beaucoup plus rigoureux en défense (plus particulièrement en seconde période). Un débat qui a été marqué par la débauche d’énergie à l’entame de la rencontre. Trois minutes étaient à peine écoulées au compteur que trois joueurs : Selwyn Cobbo, Lindsay Collins (Queensland) et Cameron Murray (Nouvelle-Galles-du-Sud), ont dû retrouver leurs esprits sur le banc. Après ce très court round d’observation, c’est le Queensland qui a eu le premier la faveur du tableau d’affichage après une prouesse de l’ouvreur Tom Dearden offrant à son centre Valentin Holmes, le soin de finir dans l’en-but (6-0).
 

Ponga décisif, le contre de Hunt

 

Après le quart d’heure de jeu, l’équipe James Tedesco a retrouvé le jeu qui l’avait mené au succès à Perth. Après trente minutes de jeu, la Nouvelle-Galles-du-Sud menait (12-6). Mais, ce n’était que de la poudre aux yeux. À la reprise, le Queensland a pris le pouvoir du débat face à des Blues plus défenseurs qu’acteurs. À l’heure de jeu, Kalin Ponga, l’arrière de Newcastle d’une course chaloupé et d’un changement de pied, a sonné le glas des « Blues » (16-12). À l’ultime minute, le talonneur Ben Hunt d’un contre a donné un peu plus de relief au succès des Maroons (22-12). D.N.
 

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Didier Navarre
Voir les commentaires
Sur le même sujet
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?