Les Bleuets terminent avec le sourire

  • Les coéquipiers d'Émilien Gailleton bouclent face à la Géorgie une saison éreintante.
    Les coéquipiers d'Émilien Gailleton bouclent face à la Géorgie une saison éreintante. Ipp / Icon Sport - Ipp / Icon Sport
Publié le

Large vainqueurs de la Géorgie (44-17), les Bleuets ont terminé leur saison de la plus belle des manières. Ils terminent cinquièmes des U20 Summer Series.

Il était temps que ça se finisse pour les Tricolores. Après un très long exercice dans le championnat espoirs pour certains, en Top 14 ou Pro D2 pour d’autres, ce duel face à la Géorgie marquait la fin de cette saison 2021-2022 pour les Bleuets. Un parcours terminé avec ces U20 Summer Series, qui n’aura pas apporté les résultats escomptés pour le groupe français. Qu’importe, cette dernière sortie face aux Géorgiens offrait une belle possibilité de terminer sur une bonne note et d’offrir la meilleure des sorties à la génération 2002. Encore fallait-il mettre les ingrédients nécessaires… Car la première demi-heure ressemble à un long chemin de croix pour l’équipe de France. Incapables de mettre leur jeu en place, les Bleuets sont pris à la gorge et encaissent le premier essai de la partie. Avec dix points de retard après trente minutes de jeu, le séjour en Italie prenait une nouvelle fois le mauvais tournant. Ça, c’était avant que les Tricolores ne décident enfin d’enclencher la machine. En dix minutes, les Français franchissent la ligne à trois reprises, avec notamment un doublé de Gatien Massé, pour virer avec sept points d’avance à la pause.
 

Fichue indiscipline…

 

L’éclaircie dans le jeu tricolore a bien failli être de courte durée. L’indiscipline, qui avait quelque peu disparu dans le premier acte, a fait un retour tonitruant dans le second. Dès le coup d’envoi, Thomas Moukoro se rend coupable d’un plaquage dangereux et écope d’un carton rouge. Il sera suivi ensuite par Brent Liufau et Robin Bellemand, qui eux, se verront exclus temporairement pour fautes répétées. Vous me direz, les Bleuets terminent la saison comme ils l’ont débutée, avec beaucoup trop de « biscottes ». Heureusement, face aux Caucasiens, ces événements négatifs n’ont pas eu une énorme influence sur le résultat final. Peut-être car l’adversité n’était pas ce qui se fait de mieux dans le monde mais surtout car les Français ont su se montrer opportunistes. C’est Max Auriac qui est venu sceller le sort de la rencontre aux alentours de l’heure de jeu. L’arrière a bien coupé une passe géorgienne pour s’offrir une course de quatre-vingts mètres et terminer derrière les poteaux, grand sourire. C’est tout ce qu’il faudra retenir de cette partie. Les Bleuets terminent cinquièmes de la compétition et clôturent la saison avec les joies d’une victoire et le sentiment du devoir accompli.

Cet article est réservé aux abonnés
Abonnez-vous pour en profiter
à partir de 0,99€/mois, sans engagement
  • Tous les articles en illimité sur le site et l'application
  • Le journal en version numérique dès 20h30 la veille
  • Les newsletters exclusives
Vincent Franco
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?