Régionale 2 - Millas, un réveil tonique

  • Malgré une prestation de haut vol, les Catalans ont trébuché en finale du championnat de France face à Caraman. Malgré une prestation de haut vol, les Catalans ont trébuché en finale du championnat de France face à Caraman.
    Malgré une prestation de haut vol, les Catalans ont trébuché en finale du championnat de France face à Caraman. DDM - MICHEL VIALA
Publié le

Mis en sommeil en 2018, l’USM a entamé sa reconstruction. Après une saison blanche en 2021, une place de finaliste a honoré un retour sur le devant de la scène.

Dans la vie des clubs, il y a parfois des rebonds défavorables. L’US Millas en a fait l’amère expérience à l’aube de la saison 2018-2019. Alors en Honneur, le club catalan a connu une crise sportive et a été alors contraint de mettre son équipe senior en sommeil. Le stade du Roquefort, qui, au cours de son histoire, a accueilli de savoureux dimanches, était ainsi au repos forcé.

Pendant deux ans, les balles ne sont plus allées à l’aile, les poteaux n’accueillaient plus les pénalités et les drops, la main courante était muette. Il ne restait plus que l’école de rugby, les équipes de jeunes et un palmarès flatteur fort de quatre couronnes nationales en Troisième Division, Honneur, réserve de Troisièmes Division et réserve Honneur. Mais justement, des passionnés et des anciens, avec, Vincent Roitg à leur tête, l’actuel président, ont alors décidé en 2020 de réveiller les seniors l’USM.

Pour deux petits points

Le comité directeur a alors officialisé Christophe Pérez comme entraîneur, connu dans le département sous le sobriquet de « Pepe ». Homme de terrain, à la personnalité bien affirmée, il a fait ses preuves à la Salanque, Espira-Baixas ou Torreilles. Il a ainsi convaincu quelques connaissances de fédérale pour s’engager dans l’aventure millassoise. Après une saison blanche en 2020-2021, au plus bas niveau, la dernière édition fut celle du renouveau en Deuxième Série.

Lors de la phase de classement, les Millassois ont dominé leur poule avec une seule sortie de route, à Portiragnes. En quart de finale de la Ligue, les Catalans sont passés à côté de leur sujet face à Briatexte (15-29). Une défaite qui a remis les idées en place avant d’aborder le championnat de France. « Cette défaite fut une grosse déception, fait remarquer « Pepe » Pérez. Dans cette défaite, nous avons puisé des ressources pour bien figurer en championnat de France. »

Le 26 juin, à Limoux, Millas s’est ainsi retrouvé face à Caraman pour le gain du titre de champion de France. Dans un débat d’un haut niveau technique, le bouclier a pris le chemin du Lauragais pour deux petits points de déficit (11-13). Plus que la frustration de la défaite, Christophe Pérez préfère retenir le retour des finalistes dans le patelin. « Tout le village nous attendait au retour de Limoux. Cela a un peu atténué la déception de la défaite. Il y a trois ans, il n’y avait plus d’équipe senior à Millas. Quand on voit la passion qui anime ce village, je pense que le rugby a encore de belles années à vivre ici », conclut l’entraîneur.

La saison prochaine, le groupe senior s’est enrichi de douze nouvelles recrues pour évoluer en Régionale 2. Le club peut également se flatter d’aligner des équipes en juniors et cadets et de compter une belle école de rugby. Avec de telles ressources, l’avenir de l’USM est assuré. Le stade du Roquefort ne demande qu’à vivre de savoureux dimanches.

Union sportive Millas en chiffres

Date de création : 1920
Nombre de licenciés : 200
Plus haut niveau atteint : Deuxième Division (Fédérale 2 actuelle)
Palmarès : champion de France Troisième Division (1993), Honneur (1987), Excellence B (1992), réserve Honneur (2008) ; champion du Roussillon Honneur (1986, 1987, 2001, 2004, 2010), Première Série (2016), réserves Honneur (2008, 2009, 2010, 2012)
Budget : 70 000 €
Parcours 2021-2022 : Deuxième Série, 1er de la poule 1 d’Occitanie, quart de finaliste de Ligue, finaliste du championnat de France, battu par Caraman, promu

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Par Didier Navarre
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?