Rendre la monnaie aux « Rhinos »

  • Le Toulouse olympique de Romain Navarrete devra batailler pour prendre sa revanche face aux Rhinos. Le Toulouse olympique de Romain Navarrete devra batailler pour prendre sa revanche face aux Rhinos.
    Le Toulouse olympique de Romain Navarrete devra batailler pour prendre sa revanche face aux Rhinos. PA Images / Icon Sport - PA Images / Icon Sport
Publié le

Engagé dans la course au maintien, le Toulouse olympique a l’intention de réaliser la passe de trois face à Leeds, l’équipe en forme du moment.

Sylvain Houles l’avait prédit : « Le mois de juillet sera décisif pour le Toulouse olympique. Pendant ce mois, nous recevons à quatre reprises et forcément, nous devons capitaliser le maximum de points. » C’étaient des paroles. Mais pour le moment, les paroles font place aux actes. Après deux rencontres en juillet, le Toulouse olympique a décroché autant de victoires et devient désormais un sérieux candidat au maintien. La onzième place du dernier non relégable, occupée actuellement par Wakefield, devient envisageable (2 points séparent Wakefield et Toulouse). Ce renouveau toulousain a commencé le 2 juillet où les Rovers de Hull ont baissé la garde sur l’herbe verte du Wallon (28-6). Samedi dernier à Newcastle, les Olympiens ont réalisé la seconde période la plus aboutie depuis le début de la saison. Après une première période totalement incolore et sans saveur, les hommes de Tony Gigot ont enchanté le St James Park de Newcastle en s’imposant (34-6) face à Wakefield à court d’arguments en seconde période. « À la pause, nous avons remis des choses en place après une première période bien terne, fait remarquer Sylvain Houles. Et surtout, il fallait profiter de l’infériorité numérique de Wakefield après l’exclusion temporaire de Fifita. De plus, nous étions à la réception du coup d’envoi, il fallait capitaliser et remporter ce match à quatre points. Maintenant tout est possible. »
Toulouse connaît ainsi un renouveau. Samedi à Ernest-Wallon, il a bien l’intention de réaliser la passe de trois face aux Rhinos de Leeds et de rendre la monnaie de la pièce à un adversaire qui l’a dominée à Headingley le 22 avril dernier (25-14).


Leeds : l’effet Smith

 

Leeds partage aussi un point commun avec Toulouse. Tous deux tutoient l’excellence. En début de saison, les Rhinos étaient dans le dur, dans la seconde partie du classement. Un début de saison en dents de scie qui a coûté la place au coach Richard Agar remplacé par Rohan Smith. Depuis l’arrivée du technicien australien, sélectionneur du Tonga, le jeu des Rhinos a pris une autre dimension. Il y a eu un voyage fructueux à Warrington (40-4). Les deux derniers rendez-vous se sont conclus par deux brillantes victoires à Hull FC (62-16) et lors du Magic Weekend face à Castleford (34-20). Entre un candidat à la qualification et l’autre au maintien, le débat de samedi soir ne va pas manquer de sel à Ernest-Wallon. La copie rendue samedi à Newcastle ne peut qu’entretenir l’espoir dans la maison toulousaine. Dans l’hypothèse que Toulouse remporte son troisième match consécutif et si Wakefield vient à échouer à Hull KR, le TO quitterait pour la première fois la dernière place. Ça vaut le coup de rendre la monnaie de la pièce aux Rhinos.

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
David Navarre
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?