Pro D2 - Béziers, au cœur de l'intensité

  • Les Biterrois de Pierre Caillet ont repris le chemin de l’entraînement et comptent bien se préparer au mieux pour rivaliser avec les meilleures équipes du championnat.
    Les Biterrois de Pierre Caillet ont repris le chemin de l’entraînement et comptent bien se préparer au mieux pour rivaliser avec les meilleures équipes du championnat. Photo ASBH
Publié le

Les Biterrois ont retrouvé le chemin de l’entraînement la semaine dernière. Entre courses d’usage et rythmes effrénés, le club Héraultais soigne sa préparation.

Le terrain de la Gayonne qui jouxte le stade Raoul-Barrière, est le lieu d’entraînement des Biterrois. Un rendez-vous incontournable pour les fidèles qui usent de bavardages aux abords du terrain, n’hésitant pas à braver la chaleur déjà foudroyante de la matinée. Une fournaise comme contexte également pour les troupes Rouge et Bleu, engagées dans une préparation estivale et un travail de fond nécessaire avant d’aborder la compétition. Avec trois rencontres amicales au programme (Grenoble le 5 août, Agen le 10 août et enfin Albi le 17 août), Pierre Caillet et son staff auront tout le loisir de peaufiner un groupe quasiment inchangé à l’intersaison. De quoi intégrer tranquillement les dernières recrues et de structurer le quotidien après le passage au stand de circonstance dans les mains des préparateurs physiques et des kinés, toujours à l’affût du moindre problème concernant le joueur et son ressenti.

Pas de stage durant l’été

Les vérifications d’usage effectuées, le planning s’annonce copieux même si le choix d’un stage ne fut pas retenu, la part belle à des activités spécifiques sur divers points du territoire. Clément Bitz, deuxième ligne de l’ASBH élude ses premières sensations : « Nous avons gardé une grosse ossature de la saison dernière. Le staff et les dirigeants ont misé sur la continuité, il n’y a pas eu de perte de temps dans les présentations et le projet désiré. Le contexte est bon, chacun mettant la barre assez haut dans le contenu. Nous nous étions quittés soudés en fin de saison, c’est encore plus le cas aujourd’hui. » Entre des ateliers distincts et des formes de jeu variées, le physique y trouve son plein droit, l’avant Biterrois convaincu du bon cheminement de cette organisation : « Les matinées, on galope, mais aussi avec des ballons pour travailler dans le rouge. Le socle qui est présent ne demande qu’à progresser ensemble.»

Des recrues au compte-gouttes

Si l’ancien demi de mêlée du Racing 92, Mitchell Short a fait son apparition au club cette semaine, Paul Beltran le troisième ligne de Bayonne, Raffaele Costa Storti ailier du Stade Français et James Tofa le centre de Bourgoin furent présents également à cette reprise. Deux futures recrues manquent encore à l’appel, le pilier droit Yannick Arroyo encore en congés après le sacre de Montpellier en Top 14 et le talonneur sud-africain Wilmar Arnoldi dans l’attente de son visa pour rallier l’Hérault.

Pas de quoi perturber un groupe se connaissant sur le bout des doigts et qui retrouvera l’ailier Watisoni Votu, dont la prolongation est actée, de retour des Fiji ces prochains jours. Pierre Caillet, le patron du sportif ayant son idée sur la suite des opérations pour mener ses troupes vers des objectifs de début de saison : « Je suis satisfait des garçons depuis la reprise. L’état de forme et les repères de jeu sont ancrés. On voit déjà des bonnes attitudes sur les entraînements collectifs. Certains secteurs seront à développer bien sûr, mais on possède des outils pour analyser ces particularités et s’améliorer. » Les Rouge et Bleu auront tout l’été pour affiner et dompter leur rugby, en vue de l’habituel marathon que le championnat proposera.

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Rémy RUGIERO
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?