Test-Match : Le XV de la Rose retrouve du piquant face à l'Australie

  • Au coude à coude avant le match ce sont les Anglais qui remportent la tournée malgré le bon retour des Australiens à la fin du match.
    Au coude à coude avant le match ce sont les Anglais qui remportent la tournée malgré le bon retour des Australiens à la fin du match. Icon Sport
Publié le

Une semaine après Brisbane, les Anglais ont dicté leur loi sur la pelouse de Sydney face aux Wallabies. Une magnifique éclaircie pour clôturer une saison difficile.

Qui a dit qu’Eddie Jones était têtu ? Sortez-vous ça de la tête, et vite ! Ces derniers mois, voire ces dernières années, les choix du sélectionneur anglais poussaient quelques supporters à s’arracher les cheveux. On pense ici à des joueurs comme Sam Simmonds ou Marcus Smith, qui méritaient aux yeux de tous des sélections, sauf du sélectionneur du XV de la Rose. Et bien ces temps semblent révolus, alors que la composition d’équipe anglaise pour ce troisième test-match laissait penser le contraire. Malgré une bonne prestation lors du deuxième duel, le jeune demi de mêlée Jack van Poortvliet, retrouvait le banc de remplaçants au profit de l’ancien, en l’occurrence Danny Care. Un choix qui en a, une nouvelle fois, surpris plus d’un de la part du staff anglais. Les supporters britanniques ont rapidement retrouvé un semblant de sourire. Devant un début de match compliqué des siens, derrière au tableau d’affichage après avoir encaissé le premier essai du match par Tom Wright, Eddie Jones a pris des décisions fortes de sens.

On jouait alors la trente-septième minute de jeu. Les Anglais, timorés, n’arrivent pas à développer leur jeu et mettre la défense australienne en difficulté. L’homme fort du XV de la Rose décide alors de bouleverser ses plans. Danny Care est remplacé par Jack van Poortvliet. Au départ, spectateurs et observateurs pensent à une blessure pour le numéro 9 des Harlequins. Au final, cette sortie est bel et bien volontaire. Et les effets de ce remplacement vont tout de suite se faire ressentir. Quelques minutes après son entrée, le jeune meneur de jeu des Tigers de Leicester est à la baguette d’une belle offensive anglaise. Remis dans la partie après une erreur de Nic White, le XV de la Rose ne laisse pas passer l’occasion de franchir la ligne. Sur la sirène, c’est Freddie Steward qui est à la conclusion. Malgré quelques énormes occasions d’essai, les Australiens sont forcés de retrouver les vestiaires avec un petit point d’écart. Frustrant vu la physionomie de la partie.

La charnière australienne en difficulté

C’est quelque peu le fil conducteur de cette partie. Les charnières ont alterné le chaud et le froid. Malheureusement pour les Australiens, la fraîcheur était de leur côté ce samedi. Nic White fut fautif sur le premier essai anglais, et c’est Noah Lolesio qui a coûté cher lors du second. Le numéro 10 wallaby laisse échapper un ballon a priori simple à jouer. En face, en opportuniste, Marcus Smith récupère la gonfle, et déploie les cannes sur soixante mètres pour crucifier les Australiens pas trop loin des poteaux. Malgré une réaction dans le dernier quart d’heure, les locaux n’arriveront pas à refaire leur retard. Après plusieurs mois très compliqués et un Tournoi des 6 Nations cauchemardesque, les coéquipiers d’Owen Farrell retrouvent le sourire en empochant cette tournée en Australie. Attention à ne pas trop enterrer ces Anglais…

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Vincent FRANCO
Voir les commentaires
Sur le même sujet
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?