La preuve par trois pour Caraman

  • Les Rouge et Blanc ont conclu en apothéose une saison parfaite.
    Les Rouge et Blanc ont conclu en apothéose une saison parfaite. - MICHEL VIALA
Publié le

Le club du Lauragais a réalisé une triple performance : champion de France, titre régional et bouclier du Terroir. Et pourtant, il y a cinq ans, la JSC était à deux doigts de mettre la clé sous la porte.

Les moins de 50 ans n’ont pas connu cette équipe. Jadis, Caraman était une place forte du basket. Le petit village du Lauragais a même connu le plus haut niveau national. Désormais, dans l’histoire sportive de ce magnifique patelin haut-garonnais, il faudra y ajouter la Jeunesse sportive caramanaise, laquelle a vécu en 2022 la plus belle saison de toute son existence. Le 3 avril, elle s’est illustrée sur la pelouse de Castanet en remportant le bouclier du Terroir, aux dépens de Carbonne-Longages (24-20). Un mois après, à Sigean (Aude), elle a soulevé le bouclier d’Occitanie en prenant le meilleur sur les Héraultais de Murviel-Thézan (10-6). Et le 26 juin, à Limoux, les Caramanais ont été sacrés champions de France face à Millas.

À l’assaut de la Régionale 2

Trois titres en une saison, quelle performance ! Pourtant, il y a cinq ans, le club était déjà en Deuxième Série mais sportivement, il n’était pas bien portant et la mise en sommeil avait été même évoquée. Trois licenciés, trois minots de vingt printemps (Florian Thuriés, Arno Bocquet et Clément Cassan) décident de reprendre le club. Tous trois, parfaitement insérés socialement dans le village, vont sauver le club. Après avoir bien géré la crise sanitaire, le trio présidentiel a parfaitement préparé l’exercice 2022. Des anciens sont revenus, ils ont convaincu des jeunes prometteurs évoluant dans les clubs voisins et obtenu la signature du talonneur Valentin Coustelle (ex-espoir du Stade toulousain). «En tout début de saison, nous avions l’ambition de d’accéder au niveau supérieur, commente le coprésident-joueur, Florian Thuriès Nous nous étions fixés, a minima, la deuxième place de la phase de classement comme objectif. Dès l’entame du championnat, fin septembre, les victoires se sont succédé, le groupe a gagné en confiance. Nous avons également la chance de posséder un encadrement excellent qui a réussi à tirer le groupe vers le haut. L’appétit est ensuite venu en mangeant.

On connaît la suite ! L’année prochaine c’est le tout prochain nouveau championnat de Régionale 2 qui attend Caraman, avec de nouveaux défis à relever.

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Didier Navarre
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?