Régionale 3 - Un nouveau départ pour Provins

  • Les Franciliens de Provins (en bleu, blanc, noir) ont pris goût aux phases finales cette saison et veulent y goûter de nouveau.
    Les Franciliens de Provins (en bleu, blanc, noir) ont pris goût aux phases finales cette saison et veulent y goûter de nouveau. Thomas Fortin
Publié le

Après un parcours prometteur en championnat de France de troisième série, le club de la cité médiévale Provins espère pouvoir viser un titre.

C’est l’histoire d’un groupe ressuscité en quelques mois. Il y a un an, Provins rafraîchissait son effectif grâce aux retours de jeunes joueurs formés au club. Parée au combat pour le championnat territorial de Troisième-Quatrième Séries, l’équipe de Seine-et-Marne a été régulière. Invaincus à domicile durant l’exercice 2021-2022, les Provinois ont fait de leur stade Repellin-Bouvier une forteresse imprenable. "C’est une performance que j’aime louer. Notre match référence était face à Ris-Orangis, une équipe qui mettait des "sauces" à tout le monde. Notre coach envoie un discours d’avant-match qui nous fait presque chialer avant d’entrer sur le terrain. Et on arrive les dents acérées pour gagner 15 à 6 à la maison", se rappelle le capitaine Thomas Nyckees.

Deuxièmes de la poule 1 francilienne, le demi d’ouverture (ou arrière) et ses coéquipiers réalisent ensuite un chemin honorable, tombeurs de Sarcelles (37-21) en phase finale d’Ile-de-France avant de chuter en demi-finale à Nanterre (34-19). Toutefois, l’aventure ne s’arrête pas là. Fort d’un bon classement dans sa poule, Provins participe aux phases finales du championnat de France de Troisième Série. Au Mans, le club fait sensation et s’offre le champion de Bretagne, contre Ploemeur-Groix-Quimperlé, dès les seizièmes de finale (24-34). La semaine suivante, les Provinois rendent les armes face à Sanguinet (28-13).

"Une histoire familiale"

Le président du club, Miguël Dublanc, apprécie la nouvelle dynamique des derniers mois : "Ce parcours en championnat de France a été l’aventure ultime. Le voyage sur une journée est intense en émotions, que ce soit au départ (quand il faut se lever à 5 heures du matin et arriver tout juste une heure avant le coup d’envoi), durant le match et lors du voyage de retour. Ça a créé une histoire familiale."

Les Provinois reprendront l’entraînement à la mi-août. L’effectif seniors, composé d’une trentaine de joueurs, ne devrait pas beaucoup changer. Si le niveau en Régionale 3 sera plus corsé que ce que Provins a connu jusqu’ici, les ambitions sont permises selon Thomas Nyckees : "On a tous envie de laisser notre empreinte. Notre objectif est de soulever un bouclier. Il sera atteint dans les deux ou trois ans à venir. J’en suis persuadé." Parole de capitaine !

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Rayane BEYLY
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?