Perpignan repart d’un nouveau pied

  • Les Perpignanais ont repris avec une coupure qui a permis de régénérer les esprits. Photo Michel Clementz
    Les Perpignanais ont repris avec une coupure qui a permis de régénérer les esprits. Photo Michel Clementz
Publié le

Soulagé de revenir batailler au sein du Top 14 la saison prochaine, Perpignan a repris l’entraînement cette semaine. Entre changements dans le groupe et réorganisation du staff, l’Usap repart sereinement.

Tout le monde peut aisément imaginer l’état d’esprit des Perpignanais, à l’heure de la reprise des entraînements. Malgré la chaleur, insoutenable en Catalogne en ce moment, c’est forcément détendus que les Sang et Or ont refoulé les terrains. "C’est sûr qu’on avait besoin de couper pour évacuer tout ce stress de cette saison qu’on a vécue, qui était quand même compliquée, acquiesçait David Marty, nouvel entraîneur principal. Mais on s’attend à ce que la deuxième le soit autant, voire plus. On sait où on met les pieds." Plus de relâchement, moins de pression… mais un peu quand même. Surtout qu’il ne faut pas oublier que si l’Usap reprend si tard, c’est qu’elle a fait partie des dernières équipes encore en compétition en juin. L’access-match, face à Mont-de-Marsan, ils l’ont joué le 12 juin seulement ! Un retard qui en emmène un autre : celui sur le recrutement. Même s’ils ont bénéficié de dix jours de plus que les autres clubs pour recruter, les Perpignanais ont forcément été pénalisés par cette incertitude concernant leur maintien, ou non, dans l’élite.

"On n’a pas été en position favorable, rappelait Marty. Tu te rends compte que tu finis ta saison après le champion de Pro D2, donc Bayonne a eu une semaine d’avance sur nous sur le marché. Ça a quand même une incidence." Alors que des renforts au poste de numéro 8 et de pilier droit pourraient encore être attendus, c’est avec ce nouveau groupe - fort des arrivées de Dorian Laborde, Boris Goutard, Victor Moreaux, Jake McIntyre, Ma’afu Fia, Will Witty ou autre Kélian Galletier - que l’Usap avance. "Je pense qu’on a un effectif un peu plus homogène que l’an passé", glissait d’ailleurs Marty.

Réorganisation du staff

Lui aussi, fait partie du nouveau paysage à Perpignan. Non pas qu’il est arrivé récemment, mais l’ancien centre a évolué au sein du staff sang et or. Adjoint de Patrick Arlettaz la saison dernière, "Zaza" a pris de la hauteur en devenant entraîneur principal, alors qu’Arlettaz passe désormais manager. "Ce n’est pas une évolution énorme, posait-il. On travaillait déjà beaucoup avec Patrick (Arlettaz, N.D.L.R). Il a pris un peu de recul avec un rôle de manager un peu plus global. Moi, je m’occuperai un peu plus du terrain. Il n’y a pas plus d’appréhension que ça. Bien sûr que j’ai la pression, que ce sera compliqué, qu’il y aura des moments difficiles. Mais ça fait partie du travail et je sais où je mets les pieds. Je vais faire le maximum." Marty dirige donc dès cette semaine ce groupe catalan lors de la préparation pour la saison prochaine. La reprise avait lieu cette semaine, alors qu’un stage à Falgos (66) est prévu début août.

Les Perpignanais bénéficieront ensuite d’une semaine de repos avant de repartir au "maille". Un match amical à Montauban est notamment prévu le 12 août. Les Catalans vont donc devoir vite retoucher du ballon. Marty constatait : "Ça va aller vite. Idéalement, il aurait fallu reprendre lundi mais on a préféré laisser un peu de repos aux joueurs pour avoir de la fraîcheur. Mais forcément, ça nous laisse moins de temps." Programme chargé mais maintenant, Perpignan sait y faire.

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Yanis GUILLOU
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?