Stéphane Glas : « Il faut franchir un cap »

  • Stéphane Glas (Provence Rugby).
    Stéphane Glas (Provence Rugby). Hugo Pfeiffer / Icon Sport - Hugo Pfeiffer / Icon Sport
Publié le

stéphane glas - Entraîneur des lignes arrières L’ancien international connaît les ambitions de son nouveau club et veut apporter sa pierre à l’édifice. Avec humilité mais détermination.

Comment s’est passée votre arrivée au sein de Provence Rugby ?

J’ai rencontré Denis Philipon et Christophe Serna en début d’année, le projet m’a très vite emballé et ça s’est fait tout naturellement. La première fois que je suis venu, c’était d’ailleurs au Campus. Et, on sent un club aux ambitions élevées. Sincèrement, il y a très peu de clubs de Pro D2 qui possèdent de telles infrastructures. C’est vraiment des infrastructures à la pointe et des moyens sont clairement mis en place pour faire évoluer Provence Rugby dans un futur proche. On ressent un vrai potentiel, une vraie envie de grandir et maintenant, il faut franchir un cap, il faut que Provence Rugby joue la qualification pour les phases finales.

Alors, quelle sera la "patte" Stéphane Glas dans le jeu aixois ?

Je ne sais pas s’il y aura une "patte" Stéphane Glas mais je pense d’abord qu’il faut garder ce qui a été fait de bien évidemment. Sur la deuxième partie de saison l’an dernier, le XV aixois a réduit la voilure et adopté d’autres projets de jeu, ce qui lui a plutôt réussi. L’arrivée de Jonathan Ruru à la mêlée a également beaucoup apporté. Donc, oui, je le répète, il faudra conserver tout le positif. Personnellement, j’aime bien voir mes équipes structurées offensivement. Et, je voudrais que l’équipe puisse animer les matchs aussi tout en restant sérieuse et équilibrée. Du dynamisme et de la vitesse dans le jeu sans prendre de risques insensés. D’ailleurs, dans ma carrière de coach, je n’ai jamais demandé à mes joueurs de prendre des risques insensés ! Donc, voilà, on cherchera à mettre en place un jeu évolué et équilibré.

Comment se déroulent les débuts du nouveau staff XXL de Provence Rugby ?

Oui, on est bien "staffés" comme on dit ! Il y a de l’expérience et ça se passe très bien entre nous. Il y a beaucoup d’échanges en respectant le domaine de chacun. Le feeling est très bien passé d’entrée. En haut point, s’il y a lieu, c’est Mauricio (Reggiardo) qui tranchera sur telle ou telle décision à prendre. On est tous conscient de la tâche qui nous attend en Pro D2 ! J’ai connu à ce niveau-là Oyonnax et Grenoble et je sais par expérience que ce sont toujours des saisons longues et difficiles. Et, celle-ci n’échappera pas à la règle, c’est une évidence. On se prépare pour être fin prêt dès le début du championnat afin d’apparaître le plus performant rapidement même s’il faudra tout de même un peu de temps d’adaptation. Pour la confiance, nous devons réussir notre début de saison en étant efficaces aussi bien à domicile qu’à l’extérieur !

Justement, quels sont les objectifs de Provence Rugby cette saison ?

Pour franchir un cap, atteindre un nouveau palier, on va jouer la qualification aux phases finales, au top 6 ! Mais soyons clairs, beaucoup d’équipes ambitionnent d’intégrer les six premières places du Pro D2. Aujourd’hui une dizaine d’équipes peut prétendre à jouer ce top 6 ! À nous de prendre un bon départ pour enclencher une dynamique positive.

En ayant signé tôt à Provence Rugby, avez-vous participé au recrutement ?

J’ai donné effectivement mon accord en février et donc j’ai mis mon doigt là-dedans si j’ose dire ! Cela m’a permis de choisir certains profils plutôt que d’autres. Il faut préciser qu’ici à Provence Rugby, il y a un responsable du recrutement, Paul Lepert. Quand on recherche certains profils, il décortique, élague déjà bien pour nous proposer plusieurs choix. J’ai ciblé certains types de joueurs et globalement on a réussi à enrôler les joueurs que l’on désirait. Je suis content pour l’ossature du groupe. Et, en ce qui concerne le poste de centre, il y aura peut-être une dernière recrue. À voir avec tout le staff !

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Propos recueillis par D. G.
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?