Un groupe expérimenté et équilibré

  • Florent Massip (Provence Rugby).
    Florent Massip (Provence Rugby). Icon Sport - Icon Sport
Publié le

Arrières > Les années se suivent et se ressemblent. Aujourd’hui encore à l’aube de cette nouvelle saison, le Réunionnais Florent Massip apparaît comme l’indiscutable titulaire tant sa précieuse régularité à la botte devient une indispensable nécessité. Et, même si la saison dernière, il n’a pas autant rayonné dans ses tentatives, il reste un élément majeur du collectif. Il aura comme suppléant ou potentiel concurrent à ce poste, Nadir Bouhedjeur qui a fait de bonnes apparitions en tant que 15 la saison passée. Sa rapidité et sa vivacité peuvent être un plus pour relancer le jeu et le staff pourrait parfois s’en servir. Le jeune Léo Drouet pourrait lui aussi se tenir prêt pour évoluer à l’arrière.

Ailiers > Pas de grands bouleversements sur les ailes. Peter Betham, Kévin Bly et Eroni Sau sont restés. Seuls les jeunes Poirson et Guigon ont quitté le navire aixois. Mais, deux notables arrivées vont vraisemblablement étoffer ce secteur de jeu. Adrien Lapègue, qui débarque du Stade français, possède de sérieux atouts à faire valoir pour disputer à ses partenaires une place de titulaire. On pense la même chose pour le Fidjien Adrian Sanday (Oyonnax) et qui, par sa vélocité, pourrait lui aussi s’imposer dans l’effectif. Rapidité et explosivité qualifient parfaitement ces deux jeunes recrues (24 ans) venues pour apporter une plus-value et de nouvelles options de jeu.

Centres > Avec les départs de Belan, Brousse et Burotu, ce secteur-là a souffert à l’intersaison et les dirigeants n’excluent pas un ultime recrutement dans les prochaines semaines. Pour l’heure, le staff technique comptera une nouvelle fois sur Louis Marrou, auteur d’une superbe saison l’an dernier avec une régularité impressionnante sur ses prestations tant sur le plan offensif que défensif. Il devra confirmer cette saison avec, à ses côtés, le jeune et talentueux Hugo Navizet qui a déjà effectué des sorties prometteuses. Il lui faudra sans doute muscler son jeu pour asseoir son autorité. Mais d’autres solutions s’offrent au staff. L’Australien Peter Betham peut sans problème évoluer au centre, il l’a fait à plusieurs reprises la saison dernière. Quant à l’ailier fidjien Adrian Sanday, il pourrait également postuler et offrir une solution au staff.

Ouvreurs > Du changement à ce poste-là avec les départs de Ludovic Radosavljevic et Nicolas Bézy. Enzo Selponi aura naturellement une part prépondérante dans le choix d’animation du jeu. Mais l’arrivée de l’Irlandais Johnny McPhillips, en provenance de Carcassonne, va redistribuer les cartes à ce poste si important et offre ainsi de réelles solutions au staff avec de multiples associations possibles à la charnière. On notera également le retour de Dorian Lavernhe qui, après une saison passée à Nice, a décidé de reposer ses valises dans la cité aixoise pour s’aguerrir aux joutes du Pro D2 et jouer sa carte à fond dans un effectif étoffé.

Demi de mêlée > Là aussi, il y a eu du changement à l’intersaison avec les départs de Bau et Nanette. L’arrivée en cours de saison passée du Néo-Zélandais Jonathan Ruru a modifié considérablement le visage de l’équipe et il sera encore un élément majeur du système cette saison. Mais, le recrutement de Joris Cazenave apporte indéniablement un plus au groupe. L’ex-Nivernais a une redoutable expérience du Pro D2 et pourra alterner sans souci à ce poste-là. Le jeune Simon Tarel est prêt à jouer sa carte à fond si l’occasion se présente. Il a déjà réalisé quelques apparitions positives.

Numéros 8 > La troisième ligne est également un secteur qui a subi quelques changements à l’intersaison. Annetta, Viiga et Witt sont partis pour vivre de nouvelles aventures. Il reste l’inamovible et indestructible numéro 8, souvent capitaine l’an passé : Charles Malet qui demeure une valeur sûre au sein du groupe et du club. Mais l’arrivée de l’international Anglais Teimana Harrison risque de changer la donne même si ce dernier, rappelons-le, ne sera pas opérationnel pendant la première partie de saison. À noter également l’arrivée de Bilel Taieb en provenance d’Oyonnax. Sa puissance et sa vélocité devraient être utilisées cette saison pour ajouter une plus-value au groupe. Quant au jeune Dorian Bonnin, il pourrait tirer son épingle du jeu et venir offrir une véritable alternative à ce poste.

Troisième ligne aile > Les départs d’Annetta et Witt étant actés, très vite les dirigeants ont misé sur la jeunesse avec le recrutement de l’Agenais Jessy Jegerlehner venu pour s’offrir un nouveau départ après sa blessure l’an dernier. Il possède toutes les capacités pour s’octroyer une place de titulaire. Il devra côtoyer les jeunes Guillaume Piazzoli, Nicolas Mousties et Malohi Suta. Les deux premiers nommés ont déjà apporté leur pierre à l’édifice et devraient encore jouer les premiers rôles tout en progressant. Quant à Malohi Suta, sélectionné récemment en équipe de France U20, nul doute qu’il est prêt à exploser dès que le staff technique lui en donnera l’opportunité. Une troisième ligne aixoise qui, dans sa globalité, apparaît solide, homogène et très équilibrée pour appréhender la saison longue qui s’annonce.

Deuxième ligne > Pas de bouleversement majeur à ce poste-là. Dorian Clerc est parti tout comme Pibarnon Djossou Lokossou prêté à Albi pour la saison qui s’ouvre. Mais il est à noter l’arrivée de Clément Chartier en provenance de Colomiers. Ce deuxième ligne va apporter toute sa puissance au sein de la mêlée aixoise et il va surtout étoffer un secteur déjà bien fourni, équilibré et complet avec Jérôme Dufour et Alexandre Flanquart qui ont été les "tauliers" à ce poste-là lors du précédent exercice avec une régularité impressionnante. Sans oublier Hans Nkinsi qui a lui aussi répondu présent avec des prestations incisives avant sa longue blessure qui l’a éloignée des terrains en fin de saison.

Piliers > Pourquoi révolutionner un secteur qui a plutôt bien fonctionné l’an passé ! La stabilité est de mise même si Corbel et Soave n’ont pas été retenus. On soulignera avec intérêt l’arrivée de l’international allemand Julius Nostadt en provenance de Castres. Il devrait apporter sa mobilité, un certain équilibre ainsi que de nouvelles solutions au staff technique. De leur côté, David Lolohea, Luke Tagi et Federico Wegrzyn vont demeurer des valeurs sûres et efficaces à ce poste si important. Ils sont d’ailleurs à créditer d’une formidable saison passée. Ils seront épaulés par deux autres joueurs restés fidèles à Provence Rugby, Momo Loukia et Thomas Vernet. Eux-aussi ont prouvé, à maintes reprises, qu’ils pouvaient largement contribuer à la bonne stabilité de la mêlée aixoise.

Talonneurs > Ce secteur n’a subi aucun changement, montrant ainsi qu’il avait également bien fonctionné. On retrouvera donc les quatre mêmes talons. En premier lieu, le duo Loïck Jammes et German Kessler Lordon. Les deux ont assuré la majeure partie de la saison donnant satisfaction et présentant diverses solutions. Mais, n’oublions pas de citer Joseph Laget et surtout le jeune Lucas Martin qui ont parfois rempli ce rôle avec brio et panache même si le premier nommé a été longtemps blessé. De son côté, le jeune Lucas Martin peut recevoir une mention particulière tant il apparaît comme une valeur montante à ce poste-là. Aussi, il a montré quelques capacités à suppléer en troisième ligne. Une polyvalence impressionnante pour un jeune joueur qui n’a pas encore vingt ans.

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Denis GHIGO
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?