Fabien Gengenbacher : « Un focus sur la conquête et la discipline »

  • Fabien Gegenbacher veut appuyer sur son paquet d'avants pour réaliser une bonne saison avec Grenoble.
    Fabien Gegenbacher veut appuyer sur son paquet d'avants pour réaliser une bonne saison avec Grenoble. - Stéphanie Biscaye
Publié le

Conscient des difficultés de son équipe la saison dernière, le directeur sportif de Grenoble souhaite retenir les leçons de cette année d’apprentissage pour ramener le FCG à sa place naturelle de prétendant au top 6…

En conclusion de la saison dernière, vous expliquiez que l’intersaison devrait donner lieu à un gros travail d’introspection…

Et il a eu lieu. Nous avons bien pris le temps de faire le bilan de la saison écoulée, et pas seulement sur le plan sportif. Notre travail aujourd’hui, c’est de capitaliser sur tout ce qui a fonctionné tout en cherchant les solutions pour ne pas reproduire les erreurs que nous avons identifiées. On a mis le doigt sur les changements à apporter et la première des choses, qu’il faut peut-être mettre sur le compte de la frustration et de la colère, c’est que les joueurs travaillent très bien depuis le début de notre préparation. Tous avaient effectué les efforts pour arriver dans le meilleur état de forme possible et depuis trois semaines, cela nous a permis d’effectuer un travail de bonne qualité avant notre premier stage à Val d’Isère.


À ce titre, votre préparation semble moins « cloisonnée » que celle de l’an dernier…

 

C’est un de nos objectifs, oui, et l’arrivée de Pierre Sagot va dans ce sens. Même si nos trois premières semaines ont été évidemment davantage axées sur la partie athlétique, il y a de notre part la volonté d’instaurer le plus de passerelles possibles entre le rugby et la préparation pure et dure, d’intégrer du ballon beaucoup plus tôt. Mais on ne saura si cela aura payé que dans un peu plus d’un mois.

La mauvaise saison du FCG a au moins le mérite de lui permettre d’avancer masqué en ce début de saison, dans l’ombre des favoris où il était traditionnellement placé. Votre meilleur atout ?

On se souvient tous de ce qui s’est passé l’an dernier et on n’a surtout pas envie de repasser par ce qu’on a vécu. Je ne pense pas qu’on se soit senti supérieur, au contraire. Mais il ne faut surtout pas qu’on pense que c’est parce que nous ne faisons plus partie des favoris que nous allons réussir sans rien changer. Ce serait de la folie… Ce n’est pas moi qui le dis, c’est Einstein : la folie, c’est de faire toujours la même chose et de s’attendre à un résultat différent. Notre leitmotiv est ailleurs : on veut repartir sur de bonnes bases et atteindre notre objectif minimum, qui est de se qualifier.

Sportivement, quelles faiblesses souhaitez-vous corriger au plus vite ?

Inutile de se le cacher, on sait que nous avons eu des difficultés en conquête, à commencer par la mêlée fermée où nous étions les 16e du championnat, également au sujet de la discipline où nous étions les 13e. Tout ça était un peu lié mais nous a régulièrement mis dans la difficulté, il fallait nécessairement effectuer un focus là-dessus pour rectifier ce qui nous a fait défaut, tout en consolidant ce qui a fonctionné. C’est pour cela que nous avons recruté au poste de pilier droit, avec Sam Nixon (lire ci-contre) mais aussi Vincent Vial qui nous a rejoints, si bien que nous comptons cinq droitiers au sein de notre effectif cette saison. Même si on sait très bien que des individualités ne peuvent pas tout changer à elles seules…

Au rayon des individualités, vous avez aussi perdu Ange Capuozzo et Adrien Séguret, dont leurs partenaires donnaient parfois l’impression d’attendre beaucoup, si ce n’est trop…


Je ne sais pas si l’équipe attendait vraiment d’eux qu’ils débloquent les situations. Si on regarde le temps de jeu d’Ange, on s’aperçoit qu’il a quand même été pas mal impacté par les blessures et sa sélection… Ce sont de très bons joueurs qui sont partis sur d’autres projets, on va faire au mieux pour les remplacer avec ceux qui nous ont rejoints, mais aussi les 95 % de joueurs issus de notre formation qui sont demeurés au club (lire par ailleurs). Propos recueillis par N.Z.
 

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Midi-Olympique.fr
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?