Fédérale 3 - Josbaig de retour au premier plan

  • Troisièmes de poule derrière Sévignacq et Bénéjacq, les Béarnais de l’USJ n’ont pas participé au championnat de France. Mais leur fin de saison et leur parcours en challenge aquitain augure de belles choses en Fédérale 3 la saison prochaine.
    Troisièmes de poule derrière Sévignacq et Bénéjacq, les Béarnais de l’USJ n’ont pas participé au championnat de France. Mais leur fin de saison et leur parcours en challenge aquitain augure de belles choses en Fédérale 3 la saison prochaine. Photo DR
Publié le

Au terme d’une saison réussie, l’US Josbaig est parvenue à se hisser en Fédérale, qu’elle retrouve trente-trois ans après. Le groupe de qualité, s’il est renforcé derrière, peut bien figurer.

Le club bientôt centenaire de Josbaig, basé principalement à Saint-Goin, va retrouver le championnat fédéral, trente-trois ans après l’avoir quitté. La conséquence de la réorganisation de la Fédérale 3 mais surtout le fruit d’une "bonne saison". "Nous avons réussi notre intersaison en récupérant du monde et en gonflant l’effectif à cinquante-cinq licenciés. Nous avons fini troisième avec un groupe homogène qui tenait la route. Les joueurs qui sont là depuis quelques années voulaient passer le cap de la montée en Fédérale 3. C’est un aboutissement", explique le président David Paloumet.

"C’est une très belle saison ! abonde l’entraîneur Franck Dion. On montait de Promotion Honneur et nous sommes parvenus à être troisièmes de poule, monter en Fédérale 3 et disputer une demi-finale du challenge Aquitaine." La défaite contre Côtes Landes en demie (16-9) n’a pas été vécue comme un drame mais plutôt comme le sommet d’une belle année. "En finale, ils gagnent largement. On savait que c’était le match à passer mais les joueurs avaient laissé beaucoup de jus dans la fin de saison (une seule défaite en huit matchs), raconte le technicien. Mais je suis vraiment fier de mon équipe, de mes joueurs et du club. Ce qui a fait la différence, c’est la qualité des joueurs et la structuration du club ces dix dernières années."

Une jeunesse qui pointe le bout de son nez

C’est donc naturellement que les Béarnais vont prétendre à leur maintien. "On se penche bien entendu sur la saison prochaine depuis plusieurs mois", concède Franck Dion. Celui-ci reste à la tête du sportif, contrairement à son binôme, Santiago Rodino, parti vers Aramits-Asasp. Olivier Biscay le remplace. "Un entraîneur du cru, un ancien joueur", présente Franck Dion. Côté effectif, le manque n’est pas immense mais il faudra combler certains départs, notamment derrière. "C’est la preuve que ces jeunes ont de la qualité ! On va reconstruire une ligne de trois-quarts. Devant, le groupe sera sensiblement le même. Mais on va essayer de le renforcer."

En Fédérale 3, l’US Josbaig va retrouver des clubs qu’elle connaît bien en poule 11 : "Je suis très heureux de cette poule qui va être assez hétéroclite. Il y aura nos amis de Navarrenx, mais aussi Barcus où j’allais souvent avec Aramits-Asasp. Et les Béarnais de Sévignacq, qui ont amplement mérité leur titre de champions de France."

Cette place en Fédérale 3 sera un atout à maintenir pour garder de l’attractivité auprès des jeunes issus de la formation du XV des Gaves (entente avec Navarrenx). D’ailleurs, s’il est encore trop tôt pour les lancer dans le grand bain, le club des sept villages de la vallée de Josbaig peut compter sur des futures générations prometteuses. "La formation fonctionne, c’est un aboutissement de voir tous ces joueurs en première qui sont passés par la formation", félicite le président David Paloumet. Son entraîneur suit cela de très près : "Sur le groupe senior actuel, une petite dizaine de joueurs âgée de 18 à 22 ans est issue de la formation. Ensuite, une belle génération arrivera d’ici deux ans. La génération trentenaire doit tenir le coup, les jeunes prendront le relais avec brio d’ici deux ans."

 

L'Union sportive de Josbaig en chiffres : 

Date de création : 1927

Nombre de licenciés : 110

Plus haut niveau atteint : Fédérale 2

Palmarès : champion du Béarn Promotion Honneur (1994), Première Série (2002), Deuxième Série (1961, 1963, 1966, 2000), Troisième Série (1951, 2011), Quatrième Série (1960), réserves Honneur (1974), réserves Promotion Honneur (2016), réserves Première Série (2001, 2007), réserves Deuxième Série (2011, 2013)

Budget : 110 000 €

Parcours 2021-2022 : Honneur, 3e de la poule 3 Nouvelle-Aquitaine, demi-finaliste du challenge de Ligue, promu

Cet article est réservé aux abonnés
Abonnez-vous pour en profiter
à partir de 0,99€/mois, sans engagement
  • Tous les articles en illimité sur le site et l'application
  • Le journal en version numérique dès 20h30 la veille
  • Les newsletters exclusives
Quentin PUT
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?