Top 14 - Thomas : La Rochelle comme tremplin

  • Teddy Thomas arrive sur les bords de l'Atlantique avec la volonté de repartir du bon pied.
    Teddy Thomas arrive sur les bords de l'Atlantique avec la volonté de repartir du bon pied. Icon Sport
Publié le

Boudé par le staff des Bleus depuis plus d’un an, Teddy Thomas devra briller à La Rochelle ces prochaines semaines, s’il souhaite marcher dans les traces de Jonathan Danty ou Brice Dulin…

Au vrai, l’histoire entre Teddy Thomas et le Racing 92, conclue sur une saison moyenne voire totalement fadasse pour le club des Hauts-de-Seine, aurait mérité une tout autre fin. Au fil des huit saisons qu’a vécues l’ancien Biarrot en banlieue parisienne, "TT" a ainsi indéniablement marqué la contemporanéité du club de Jacky Lorenzetti, incarnant une ligne d’attaque généralement délirante, collant si bien à l’identité de la Paris-La Défense Arena que pour avoir souvent assisté aux performances du Racing à Nanterre, on n’aurait voulu que jamais il ne le quitte.

Conscient qu’il devait néanmoins donner un tour nouveau à sa carrière, voulant comme dit le cliché "se mettre en danger et sortir de sa zone de confort", Teddy Thomas a récemment rejoint les rangs du champion d’Europe rochelais, un club avec lequel il vient de reprendre l’entraînement cette semaine : "J’avais besoin de changer d’air et c’était le bon moment pour moi, disait-il au printemps dernier dans le Moscato Show. Mon choix s’est dirigé vers La Rochelle car j’ai eu la chance de travailler avec Ronan O’Gara et avec lui, j’ai passé du bon temps. Je voulais aussi me rapprocher de ma famille à Biarritz. Au-delà d’être stressé, je suis vraiment impatient de ce nouveau défi." Avec Yoan Tanga-Mangene et George-Henri Colombe, "TT" sera d’ailleurs le troisième Racingman à grossir l’effectif rochelais cet été.

Comme Dulin et Danty

Mais que vient-il chercher à La Rochelle, au juste ? À 28 ans, sa carrière internationale (28 sélections et 15 essais) semble au point mort et de fait, Teddy Thomas n’a plus porté le maillot tricolore depuis la dernière tournée d’été en Australie (juillet 2021), laissant filer le train des tests d’automne, du Tournoi des 6 Nations ou du récent voyage au Japon en raison de blessures diverses ou d’états de forme aléatoires…

C’est donc à la fois pour enfin écrire une ligne à son palmarès (il était hors du groupe francilien lors du titre de champion de France du Racing en 2016), retrouver l’équipe de France au plus vite et disputer la Coupe du monde que Teddy Thomas doit cette saison tout casser au Stade rochelais. Aujourd’hui, il marche donc en quelque sorte dans les pas de Jonathan Danty ou Brice Dulin, qui retrouvèrent le maillot bleu peu de temps après avoir signé en Charente-Maritime. "Moi, disait récemment Imanol Harinordoquy au sujet de l’ailier international, je suis en tout cas prêt à parier ma chemise que Teddy Thomas disputera le Mondial." Pari relevé, l’ami ! 

Cet article est réservé aux abonnés
Abonnez-vous pour en profiter
à partir de 0,99€/mois, sans engagement
  • Tous les articles en illimité sur le site et l'application
  • Le journal en version numérique dès 20h30 la veille
  • Les newsletters exclusives
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?