Bourgoin-Jallieu, un redressement à confirmer

  • Les Berjalliens de Pablo Patilla (ailier, à gauche), Robin Gascou (deuxième ligne, au centre) et Oktay Yilmaz (pilier, à droite) nourrissent de belles ambitions pour cet acte III de la Nationale.
    Les Berjalliens de Pablo Patilla (ailier, à gauche), Robin Gascou (deuxième ligne, au centre) et Oktay Yilmaz (pilier, à droite) nourrissent de belles ambitions pour cet acte III de la Nationale. Photo CSBJ
Publié le , mis à jour

Après deux ans perturbés par le Covid et une dernière saison indigne, le CSBJ, repris en main depuis quatre ans par Henri-Guillaume Gueydan, doit valider les progrès entrevus depuis janvier 2022.

Au moment de commenter la saison à venir et les objectifs du club, le président berjallien, Henri-Guillaume Gueydan, a commencé par manier l’euphémisme : « La saison dernière ne s’est pas passée comme on l’espérait. Elle m’a agacée… Nous nous sommes fixé l’objectif d’être dans les six premiers. Nous nous sommes ratés l’an dernier. J’espère que cette fois nous allons y arriver. » Le ton n’est pas menaçant mais la détermination bien présente.

Après avoir sauvé le club en 2018 du précipice financier, vécu deux saisons perturbées par la pandémie et un dernier exercice où le club a trop longtemps flirté avec la relégation, le chef d’entreprise attend logiquement un premier retour sur investissement. Évidemment le monde professionnel est le but à court ou moyen terme. Mais une qualification dans les six, dans un championnat de Nationale qui commence enfin à être digne de son statut d’antichambre du monde professionnel avec un plateau attrayant, serait déjà un bon début.

Le frère jumeau Kpoku débarque

Si l’on parle encore - beaucoup trop - du glorieux passé berjallien, il s’agit surtout de tenir compte du passé récent. Avec une formation à reconstruire, une des nombreuses tâches à laquelle se voue Pascal Papé, un groupe senior victime d’un manque de confiance sidérant jusqu’en janvier dernier -sans parler d’une déveine à peine croyable, entre blessure d’un joker médical à peine arrivé, retrait de points injustifiés et confirmé par le CNOSF- l’équipe entend prouver que sa convalescence est terminée. Dans les motifs d’espérance figure bien sûr une belle deuxième partie de saison, avec une souveraineté retrouvée à Pierre-Rajon et une grosse performance à Massy notamment.

Il y a aussi un recrutement cohérent avec des joueurs rompus aux joutes de la Nationale ou de feu l’ancienne Fédérale 1, comme le centre Pieter Morton (Massy) ou le deuxième ligne Kemueli Lavetanakoroi (Cognac-Saint-Jean-d’Angély), le retour d’anciens Berjalliens comme Théophile Cotte, qui avait largement le niveau pour rester au niveau supérieur et qui fera tout pour y retourner, ou Théo Lepage, chouchou de Rajon, de retour de Chambéry. Il y a aussi quelques paris, comme le centre australien Isaiah Leota, en provenance de Vérone (Italie), ou Jonathan Kpoku, le frère jumeau du phénomène Joel, une des révélations de la deuxième partie de saison en Top 14 avec le Lou. Si le premier est une aussi bonne pioche qu’ont pu l’être la saison dernière le deuxième ligne Nonkontwana ou le centre Tofa, partis en Pro D2 à Massy et Béziers, et si le deuxième apporte autant que son frère a apporté au Lou, le CSBJ devrait s’éviter des sueurs froides et connaître le bon stress, celui inhérent à la lutte pour la qualification, voire plus si affinités.

Dans le meilleur des cas, les partenaires pourront assister au redressement depuis les loges situées dans la nouvelle tribune, sortie de terre au printemps, après de longs mois de travaux. Elle ne sera malheureusement pas accessible pour le premier de championnat à domicile, et la réception de Narbonne le 10 septembre. Le club espère l’inaugurer deux semaines plus tard, pour la venue de Dax. Ce serait un comble s’il venait à être encore Fanny comme ce fut le cas la saison dernière au soir de la 4e journée…

Cet article est réservé aux abonnés
Abonnez-vous pour en profiter
à partir de 0,99€/mois, sans engagement
  • Tous les articles en illimité sur le site et l'application
  • Le journal en version numérique dès 20h30 la veille
  • Les newsletters exclusives
Sébastien FIATTE
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?