Castres, le calme avant la tempête

  • Premiers galops de reprise ce lundi, pour les hommes de Broncan.Photo IS
    Premiers galops de reprise ce lundi, pour les hommes de Broncan.Photo IS
Publié le

Finaliste malheureux, le cO va reprendre sa préparation plus tard que les autres, dont le racing, son adversaire de la 1re journée. un exercice que le staff va devoir gérer au mieux.

La semaine dernière, à l’heure où nombre de clubs non qualifiés avaient déjà repris le chemin de l’entraînement, les Castrais coulaient encore des jours heureux en vacances. Des congés bien mérités, puisque leur saison dernière s’est achevée au soir du 24 juin dernier au Stade de France, au terme d’une finale perdue contre les Montpelliérains. à l’image de ces derniers, les Tarnais étaient toujours en vadrouille aux quatre coins du monde, voire de la Méditerranée : Grèce pour certains, Corse pour d’autres… Ou visite sur le Tour de France pour les amateurs de cyclisme comme c’est le cas du manager Pierre-Henry Broncan, qui fut invité sur la dix-septième étape qui reliait mercredi dernier Saint-Gaudens à Peyragudes.

Reprise ce mercredi

Les supporters du Castres olympique ont donc dû patienter jusqu’à ce lundi pour retrouver leurs idoles. Et encore, pas toutes : la reprise de ce lundi ne concerne que les recrues, lesquelles sont au demeurant rares, avec seulement sept arrivées. La reprise à effectif complet est prévue deux jours après, soit ce mercredi. Et leur programme de reprise est d’ores et déjà bien ficelé : pendant trois semaines, les Castrais alterneront les séances à basse et haute intensité, tout en augmentant progressivement les charges de travail. Trois semaines qui permettront aux Tarnais de monter en puissance, avant de regoûter à l’engagement propre à notre jeu lors de deux rencontres amicales : la première contre Montauban le 19 août dans le cadre du trophée Ibrahim Diarra, et la semaine suivante contre les Irlandais du Connacht à Lacaune dans le cadre du traditionnel Challenge Armand Vaquerin.

Alors, les Castrais doivent-ils s’inquiéter de disposer d’une semaine de retard par rapport à leurs premiers adversaires, les Racingmen, qui ont repris le 20 juillet dernier ? Pas vraiment. D’abord parce que le travail effectué en fin de saison dernière n’est pas perdu. Et ensuite que les joueurs ont, selon nos informations, bien suivi les programmes d’entretien physique (2 à 3 séances de courses/ renforcement musculaire par semaine) qui leur avaient été remis avant les vacances.

Cet article est réservé aux abonnés
Abonnez-vous pour en profiter
à partir de 0,99€/mois, sans engagement
  • Tous les articles en illimité sur le site et l'application
  • Le journal en version numérique dès 20h30 la veille
  • Les newsletters exclusives
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?