Didier Pitcho : « Nous sommes ambitieux mais aussi réalistes »

  • Didier Pitcho - Président à la tête de Soyaux-Angoulême.
    Didier Pitcho - Président à la tête de Soyaux-Angoulême. Icon Sport - Icon Sport
Publié le

À la tête de Soyaux-Angoulême depuis sa création en 2010, il est un amoureux de son territoire et de son club. Parti de Fédérale 3 et malgré un aller-retour en Nationale, le SA XV retrouve le Pro D2. Avec un ADN familial toujours présent.

Une saison après avoir quitté le Pro D2, le SA XV est de retour. Quel bilan vous tirez de la saison en Nationale ?

J’espère que les années de galère que nous venons de passer, avec la saison de la relégation puis la dernière en date, où il a fallu s’employer pour remonter, sont derrière nous. Malgré la relégation, on a su préserver le côté familial du club, la bonne ambiance. Sur la fin de saison, les joueurs ont su se donner à fond pour atteindre l’objectif de la remontée. C’est une saison à marquer d’une pierre blanche pour le club puisque, en plus de la montée en Pro D2, nos espoirs sont devenus champions de France "Accession" et accèdent au niveau élite. Cela prouve notre engagement fort et constant pour la formation de nos jeunes.

Pour l’équilibre du club, la remontée immédiate était-elle primordiale ?

En descendant de Pro D2, nous avons perdu des droits télé, des recettes multiples, quelques mois seulement après avoir dû composer avec la crise sanitaire. Pour l’équilibre du club, c’était obligatoire de remonter directement, sinon il aurait fallu réduire encore certaines dépenses. Nous avons su avoir une gestion de bon père de famille durant nos cinq années passées en Pro D2, ce qui nous a permis d’absorber la relégation en Nationale.

Le retour en Pro D2 acté, quels sont vos objectifs cette saison ?

Déjà, je pense sincèrement que c’est la place du club. Nous ne faisons pas de folie, on est un club atypique par ses valeurs fortes et son esprit familial. On revient avec beaucoup d’humilité, avec l’objectif de se maintenir mais aussi celui de se faire plaisir et de donner du plaisir à nos partenaires, nos supporters. Nous sommes ambitieux mais aussi réalistes. À mon sens, il sera primordial de bien démarrer, de bien négocier le premier bloc. Notre équipe a gardé la même ossature. Il ne faut pas oublier que la saison où nous étions descendu, nous réalisons de belles performances face à de gros adversaires. C’était juste une saison galère où tous les petits détails étaient en notre défaveur. Il ne fallait pas non plus tout remettre en question.

Comment s’est passé le recrutement durant l’intersaison ?

Nous avons misé sur la jeunesse et l’émulation. Je pense d’ailleurs que mon discours d’avant-saison sera pour ces jeunes. Je leur dirais de rester humbles, bosseurs, de s’inspirer des mecs d’expérience à côté d’eux. Il faut préserver la recette de l’an passé, à savoir un groupe soudé. Une quinzaine d’espoirs ont repris avec le groupe également. Il y a eu un énorme travail de fait sur le recrutement. Je tiens d’ailleurs à saluer Antoine (Roger, directeur général du club, N.D.L.R.) qui a fait un sacré boulot. Il me soulage énormément, c’est un futur très grand président de club. C’est aussi ça le SA XV. On sent que l’on est tellement bien ensemble, qu’il y a tellement d’amour envers le club que cela nous aide à atteindre les objectifs. Cette amitié qui nous unit et la fidélité des hommes nous aidera à franchir de nouvelles étapes.

Cet article est réservé aux abonnés
Abonnez-vous pour en profiter
à partir de 0,99€/mois, sans engagement
  • Tous les articles en illimité sur le site et l'application
  • Le journal en version numérique dès 20h30 la veille
  • Les newsletters exclusives
Propos recueillis par Do. B.
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?