Renforts et ambition pour Rouen

  • Peter Lydon (Rouen).
    Peter Lydon (Rouen). Icon Sport - Icon Sport
Publié le

Arrières > Rouen n’a, sur ce poste précis, pas vu de recrue débarquer. Peter Lydon est à un très haut niveau depuis plusieurs saisons, joueur complet avec un énorme coup de pied, qui soulage son équipe et la place souvent en zone d’attaque. Même s’il a dû suppléer en demi d’ouverture la saison passée, suite à la disparition de Jordan Michallet. Il a été remplacé en 15 par Kevin Milhorat qui fait office de "remplaçant idéal", il est toujours bon, et a su se mettre au service du club. Pourtant, il voit toujours arriver des recrues, mais il revient toujours dans la rotation au final. Marius Marty complète au poste, arrivé de Brive l’an passé en prêt, il a signé à Rouen définitivement. Il est jeune et offre un profil différent au staff, grand et costaud, un impact player à la relance.

Ailiers > C’est l’affaire de cette fin de mois de juillet, avec le départ inattendu de Nadir Megdoud (Stade français) qui avait pourtant prolongé à Rouen, il a été au-dessus l’an passé avec huit essais marqués, et a fait de bons matchs avec l’équipe d’Algérie.

On se posait la question de savoir comment Rouen pourrait le garder, d’où une prolongation d’un an en début d’année, on a la réponse, Rouen n’a rien pu faire. Le club aurait aimé le garder, c’est une certitude, on sent une certaine déception autour du sujet au club. Mais le staff a vite réagi, Il a été remplacé par l’arrivée de Benito Macilevu (Grenoble). Les autres ailiers seront Paul Surano, en progression constante, Amidou Marciniek qu’il faudra surveiller, et deux jeunes Malcom Bertschy (gros espoir arrivant de La Rochelle) et un espoir Mendes Mathias. Rouen devrait confirmer la signature d’un dernier joueur à ce poste sous peu, un client du Pro D2.

Centres > Peu de mouvement, hormis l’arrivée de Ugo Delorme (Brive). Le reste ce sont les quatre qu’on a vu évoluer l’an passé, Opetera Peleseuma, John Thomas Jackson (gros plaqueur), Alex Luatua, Taylor Gontineac (gros gratteur), qui auront le mérite de bien se connaître, ce sera un atout dans le jeu. On connaît leurs qualités, on va juste espérer que le physique de JT Jackson tienne, joueur qui n’a pas encore pu montrer son potentiel depuis son arrivée il y a dix-huit mois en Normandie.

Ouvreurs > Le gros chantier, trois nouveaux joueurs, qui auront ce numéro 10 à porter. Même si Thibault Olender semble avoir une longueur d’avance au poste, Franck Pourteau (la doublure de Bosviel l’an passé à Montauban) est venu prendre du temps de jeu et nourrit de bonnes ambitions pour les nombreuses saisons qui lui restent à jouer. Il faudra garder un œil sur Aloïs Chayla, joueur plein de promesses et déjà international universitaire.

Demi de mêlée > Poste qui doit évoluer apportant plus au jeu, un retour celui de Florent Campeggia (Bourg-en-Bresse) qui connaît bien la maison, puisqu’il reprend la place qu’il avait laissée pendant deux saisons à Erwan Nicolas (parti à Vannes) avec un succès relatif. Il va dynamiser le jeu et tenter de passer partout, comme il sait si bien faire. Joris Lezat a un peu le même style de jeu, il est dans le groupe pro depuis deux saisons et devrait s’affirmer. Le joueur américain, Michael Baska avait montré de bonnes choses en arrivant, du peps, notamment, et une attitude très positive. Antoine Brissard est un espoir qu’on devrait peu voir, mais on observera ses minutes de jeu avec attention.

Numéros 8 > En l’absence (pour le moment) de son dynamiteur en chef, Valentino Mapapalangi, c’est Abdelkarim Fofana qui devrait démarrer au poste, on connaît bien les deux et on sait aussi que Willy N’Diaye peut dépanner. Lucas Costa, espoir longtemps blessé, pourrait aussi prendre des minutes, car les quelques fois où on avait pu le voir, il présentait un profil intéressant.

Troisième ligne aile > Quelques joueurs blessés à l’entame de la préparation, Psalm Wooching (genou), Samuel Maximin (absent jusqu’en octobre) qui vient de se faire opérer du cœur. Tiene Burger est lui bien là et a faim, il sera accompagné par Julien Ruaud, que le staff va lancer d’entrée. Avec dix joueurs en troisième ligne, c’est le poste le plus fourni à Rouen.

Deuxième ligne > Du gabarit, c’est ce que Rouen a cherché afin de pouvoir être meilleur en touche et dans les mauls outre trois tours existantes, Jean Leleu, John Charles Astle, Shay Kerry, Rouen a recruté deux autres poutres, Raphaël Vieilledent et Toby Salmon. On n’oubliera pas un joueur à fort potentiel l’espoir Oliver Cooper, blessé actuellement, mais qui pourrait dépanner. Les zones de combat en l’air ne devraient plus être un souci pour les Normands.

Piliers > Cinq de chaque côté, trois très gros physiques recrutés, Cody Thomas, Soulemane Camara et Mohamed Boughamni, qui auront besoin de toute leur force pour soutenir un collectif parfois défaillant au poste. Rouen n’était pas pauvre de ce côté, avec des joueurs faisant partis de l’institution, Antoine Fournier, Jeremy Camy-Edroux. Mais on sait que la saison est longue et usante à ce poste, il faudrait donc gérer les physiques et les blessures.

Talonneurs > Mathieu Bonnot est revenu bien affûté, trop aux dires de son entraîneur (quelques kilos devront être repris). On peut faire confiance au capitaine des Normands pour se remettre au poids. Il sera toujours en compagnie de Jean-Etienne Lesueur, qui a de beaux arguments dans le combat, mais devra absolument progresser techniquement encore. Viennent s’ajouter Effie Ma’afu, qu’on n’a pas encore vu, car tout juste arrivé cette semaine et Lucas Malbert qui est le meilleur pari au poste, et enfin Lucas Poisson (espoir), venu de Tours, qui pourrait en surprendre plus d’un.

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Gaël LECOEUR
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?