Saga Rennes - Le Jallé, la force tranquille

  • Baptiste Le Jallé, la force tranquille
    Baptiste Le Jallé, la force tranquille DR - DR
Publié le

« Une valeur sûre », « un mec qui ne triche jamais ». Difficile de faire plus l’unanimité dans un vestiaire que Baptiste Le Jallé. Pourtant, sa rencontre avec le rugby était « un concours de circonstance ».

Lassé du football, il débutait en cadet au club de Muzillac qui venait de se créer avant de rejoindre Vannes où il traînait ses crampons jusqu’en Fédérale 1. Après une grosse dizaine de matchs, il était prêté à Nantes dans l’optique de s’aguerrir pour le Pro D2. « À Vannes, j’étais en alternance dans une école d’ingénieur mais à Nantes, j’ai joué qu’au rugby et ce n’était pas fait pour moi. » Le Jallé s’engageait finalement à Rennes après sa montée en Fédérale 1 en 2018 et retrouvait son équilibre grâce à un poste d’ingénieur dans l’informatique qu’il occupe toujours.

Avec un seul match manqué la saison dernière, une grosse activité en défense et en mêlée, à gauche comme à droite au gré des blessures, « La Jalle » est devenu un cadre silencieux du groupe rennais. « Baptiste c’est du granit, l’incarnation vivante du pilier breton : dur au mal, taiseux et la tête bien faite, confie son manager Kévin Courties. Ce sera peut-être aussi un phare dans notre traversée de l’Atlantique pleine de brouillard. » Même s’il devra passer à 80 % au travail pour suivre tous les entraînements, cette montée en Nationale est un challenge pour ce pur produit breton. « C’est hyper excitant de défendre la Bretagne face à d’autres régions aux valeurs fortes, c’est ce que je préfère. » Bon « soldat » sur le terrain, le pilier de 29 ans est aussi le spécialiste du far breton qu’il ramène dans le bus pour accompagner la « team tarot ». « Il est toujours bien chargé en rhum, cela nous fait marrer, raconte Alexandre Guéroult. D’ailleurs, quand Baptiste prend une taule au tarot, il fait un bon match. » Visiblement, cela arrive souvent.

Arnaud Rey
Voir les commentaires
Sur le même sujet
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?