Étoile sportive Laroque Bélesta : le porte-drapeau du Pays d’Olmes

  • La saison dernière, les Ariégeois ont raté la qualification pour un cheveu. Alors, au club, personne ne veut rater l’entame de championnat. Et surtout pas les dirigeants, fiers du passé des deux entités fusionnées il y a maintenant treize ans. Photo Angel Cavichiolo
    La saison dernière, les Ariégeois ont raté la qualification pour un cheveu. Alors, au club, personne ne veut rater l’entame de championnat. Et surtout pas les dirigeants, fiers du passé des deux entités fusionnées il y a maintenant treize ans. Photo Angel Cavichiolo
Publié le

Régionale 1 - La saison 2021-2022 a été une année de transition. Pour le prochain exercice, l’étoile affiche des ambitions de qualification.

Il y a, dans ce coin d’Ariège, un personnage illustre, un certain Fabien Barthez dont les racines familiales sont laroquaises. Ici, à Laroque-d’Olmes, on joue certes au football (en District) mais le rugby est l’association sportive phare. L’ensemble des licenciés sont aussi fiers d’être le club porte-drapeau de Pays d’Olmes, territoire touché de plein fouet par la crise du textile et l’exode de sa jeunesse. À Laroque-Bélesta (ESLB), malgré les difficultés économiques et démographiques, deux équipes seniors sont alignées sur les feuilles de match sans difficulté chaque dimanche. Deux équipes qui, la saison écoulée, ont manqué d’un cheveu la qualification. "La précédente saison était une année de reprise après deux ans sans compétition, soutient le président Frédéric Laffont. Pour ce retour à la compétition, nous avons pris un peu de retard au niveau de la préparation. Par la force des choses, nous avons manqué notre début de championnat. Lors de la phase retour, nous avons été plus performants. Nous avons même battu La Salvetat-Plaisance qui a dominé la poule et accédé en Fédérale 3. Honnêtement, il nous a manqué une victoire pour obtenir la qualification tant pour l’équipe fanion que pour la réserve."

Les 30 ans du titre Honneur de l’ESL

Après cette saison qui peut être taxée de transition, l’ensemble du corps dirigeant repart sur les mêmes bases. "Nous repartons avec le même groupe. Nous pourrons compter sur un effectif avoisinant les cinquante-cinq licenciés. Au sein de l’encadrement, on réitère notre confiance à l’équipe en place", ajoute Laffont. Frédéric Vidal et Jérome Cathala auront en charge l’équipe fanion, quand la réserve sera managée par Bruno Oubrié et Mathieu Collado. Ce quatuor sera renforcé par un ancien joueur, Thomas Chaubet. "L’an dernier, nous avons eu une grosse lacune dans l’alignement, renchérit le président. Thomas, qui est un joueur d’expérience, viendra au sein du staff pour s’occuper de la touche."

L’étoile a ainsi posé les bases pour la saison à venir au sein du tout nouveau championnat de Régionale 1. Avant le début du championnat, programmé le 18 septembre, le comité directeur ambitionne la qualification pour ses deux équipes. Ce prochain exercice sera aussi l’occasion de fêter un mémorable anniversaire. En effet, en juin 1993, sur la pelouse de Bon-Encontre, l’Etoile sportive laroquaise (qui a fusionné en 2009 avec son voisin de Bélesta pour donner l’ESLB) était sacrée championne de France Honneur aux dépens des Basques de Bardos. Pour le trentième anniversaire de ce mémorable sacre, qui a marqué à jamais l’histoire du club, une commission va être mise en place pour l’organisation des prochaines festivités. À Laroque-d’Olmes, pour préparer l’avenir, on garde un œil sur le passé pour entretenir la passion ovale.

Étoile sportive Laroque Bélesta

Date de création : 2009 (fusion entre les clubs de Bélesta, créé en 1933, et Laroque-d’Olmes, crée en 1925)

Nombre de licenciés : 180

Plus haut niveau atteint : Fédérale 3

Palmarès : champion des Pyrénées Honneur (2016)

Budget : 125 000 €

Parcours 2021-2022 : Honneur, 7e de la poule 2 d’Occitanie, maintenu

Cet article est réservé aux abonnés
Abonnez-vous pour en profiter
à partir de 0,99€/mois, sans engagement
  • Tous les articles en illimité sur le site et l'application
  • Le journal en version numérique dès 20h30 la veille
  • Les newsletters exclusives
Didier Navarre
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?