Amicaux - Jeunesse, soleil et rugby : place au jeu entre Rouen et Vannes !

  • Il est l’heure de passer aux choses concrètes pour les Vannetais de Nick Abendanon, qui profiteront d'une première joute amicale pour affiner leur plan de route d’ici la reprise officielle.
    Il est l’heure de passer aux choses concrètes pour les Vannetais de Nick Abendanon, qui profiteront d'une première joute amicale pour affiner leur plan de route d’ici la reprise officielle. Icon Sport
Publié le

Il est l’heure de passer aux choses concrètes pour les Rouennais et les Vannetais, qui profiteront de cette première joute amicale pour affiner leur plan de route d’ici la reprise officielle.

Après plusieurs semaines passées à s’échiner en salle de musculation ou à courir d’ateliers physiques en ateliers techniques, voilà que se profile un des premiers moments excitants de la saison d’un joueur de rugby : les retrouvailles avec le jeu et l’enjeu d’un vrai match, contre de vrais adversaires.

Vendredi sur les coups de 18 heures, Rouennais et Vannetais se sont donc donné rendez-vous sur la pelouse du stade Mermoz pour partager ce premier frisson. Nicolas Godignon, le manager rouennais, s’avoue « très heureux de fouler à nouveau les terrains » et est satisfait de l’état de forme dans lequel il a retrouvé sa phalange après la coupure : « Les garçons ont été sérieux. Quatre-vingts pour cent de l’effectif sont au niveau physique escompté. Et pour le reste, cela concerne des retardataires pour qui tout va rentrer dans l’ordre très rapidement. » Le match de vendredi ?

Nicolas Godignon l’intègre dans une préparation plus globale : « La rencontre se fond dans nos charges d’entraînement de la semaine. Elle va nous permettre d’effectuer une première revue d’effectif, d’évaluer où nous en sommes sur le plan de notre rugby mais aussi et surtout d’affiner la suite de notre préparation. » Nicolas Godignon aimerait que cette saison son club franchisse un vrai cap, en étant « plus compétitif, en poursuivant sa progression et en se pérennisant à ce niveau ». 

Vannes, parole au centre de formation

Jean-Noël Spitzer, manager de Vannes, a lui aussi du feu au bout des crampons et est ravi de retrouver les pelouses. Il est toutefois bien conscient qu’il ne devra sans doute pas attendre monts et merveilles de ce premier match amical, « où l’on peine souvent à trouver de la continuité et de la qualité dans le jeu », de son propre aveu. La rencontre lui permettra surtout de mettre en situation les seize gamins du centre de formation que le technicien a décidé d’intégrer au groupe professionnel pour la préparation de début de saison.

Une manière pour Spitzer de « maintenir l’intensité du coaching et de tripler tous les postes » afin de mieux gérer les physiques au cœur de cet été éprouvant. Humilité et travail seront les maîtres mots de la saison vannetaise après un exercice terminé à la onzième position. Le manager attend de son équipe qu’elle retrouve les grands principes qui ont fait d’elle la première équipe bretonne à accéder au monde professionnel.

Pour ce premier galop d’essai, Jean-Noël Spitzer devra toutefois se passer des services de Nicolas Freitas et Francisco Gorrissen, tous deux retenus en sélection, de Jo Edwards et de Darren O’Shea, blessés, ainsi que de de Maxime Lafage, qui a fini tard sa saison avec Bayonne et qui jouit d’une reprise adaptée.

Les groupes

Rouen : Milhorat, Lydon, Marciniek, Surano, Masilevu, Gontineac, Delorme, Jackson, Luatua, Olender, Pourteau, Lézat, Campeggia, Costa, Maximin, Fofana, Burger, Mapapalangi, Vincent, Lelou, Vielledent, Kerry, Salmon, Astle, Malbert, Ma’afu, Lesueur, Bonnot, Clément,, Nabeiro, Thomas, Jacquot, Boughanmi, Clamy-Edroux, Fournier.

Vannes : Abendanon, Duplenne, Burgaud, Boulier, Béziat, Blanchard, Leafa, Bordelai, Kité, Tissandier, Afoa, Bessonart, Berguet, Baggiani, Chateau, Pedemarte, Nicolas, Percillier, Chazeau, Costossèque, Camou, Hulleu, Foloha, Tuataane, Luis, Stefford, Cornu, Cochard

Cet article est réservé aux abonnés
Abonnez-vous pour en profiter
à partir de 0,99€/mois, sans engagement
  • Tous les articles en illimité sur le site et l'application
  • Le journal en version numérique dès 20h30 la veille
  • Les newsletters exclusives
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?