Pro D2 - Béziers en quête de repères face à Grenoble

  • Charly Malié (Béziers)
    Charly Malié (Béziers) Icon Sport - Icon Sport
Publié le

Les biterrois touchent à la fin de leur préparation et tenteront de valider certains aspects, face à des grenoblois qu’ils retrouveront en ouverture du championnat.

Flanqués de trois rencontres amicales durant l’intersaison (Grenoble, Agen et Albi), les Biterrois auront tout le loisir de travailler minutieusement leurs lancements de jeu ainsi que d’observer l’ancrage des quelques arrivées au sein du groupe. La réception de Grenoble pour cette première joute sera l’opportunité pour le staff héraultais, d’humer l’ambiance et le contenu. Jérôme Porical le consultant du jeu au pied résume le quotidien et cette prétendue montée en puissance : « S’il reste une partie physique imposée aux joueurs, on axe aussi nos objectifs sur le rugby. On est quasiment sur un rythme qui s’approche des standards du championnat. » Surtout qu’avec un groupe élargi, l’ASBH aura la possibilité de mixer les joueurs expérimentés et les espoirs qui n’auront pas déçu. L’ancien arrière international rajoute : « On s’applique à organiser nos séances en fonction du planning des amicaux, jusqu’à déborder en fin de semaine. On observe des jeunes qui s’impliquent et qui méritent d’être récompensés pour cette rencontre. Le staff souhaite les voir évoluer en condition réelle et nous apporter au final d’autres solutions comme la saison dernière. » Avec la réussite que l’on connaît au Stade Raoul-Barrière, tant les éloges notamment sur la très jeune ligne de trois-quarts qui s’était illustrée, aura donné le ton d’une intersaison relativement calme quand vous avez les compétences sous la main.

Revue d’effectif classique

Face à des Isérois qui entameront également leur saison, dans l’espoir de chasser déjà les doutes du dernier exercice, les Biterrois tenteront de mettre en place certaines séquences travaillées, et mettre en exergue des formes de relations entre joueurs. Jérôme Porical détaille le déroulé de cette future opposition : « Nous aurons trois mi-temps de trente minutes, les rotations seront nombreuses avec quarante garçons à notre disposition. On donnera du temps de jeu à tout le monde. Le club mise sur son centre de formation et il faut puiser dans ce réservoir. Certains ont changé de statut depuis, il sera vraiment intéressant d’observer leur comportement dans les prochaines semaines. » Impatientes, les troupes du capitaine Jean-Baptiste Barrère désirent s’exprimer sur le terrain avec un retour à Sauclières pour accueillir les Grenoblois. Si souvent le résultat n’est qu’un prétexte à ce genre de confrontation, le Catalan et tout le staff rouge et bleu demeureront vigilants sur le contenu : « On attend de voir ce que certains ont dans le ventre, c’est le moment de montrer des choses, de sortir du lot. Le groupe a besoin de jouer au rugby après les considérations physiques. Tout le monde est focalisé sur ces rencontres et on a hâte de savoir notre niveau. » Place au jeu dans cette première escarmouche d’intersaison sur laquelle peuvent découler quelques indices utiles pour la suite.

Les groupes

Béziers : Arroyo, Akhaldze, Zabala, Saldadze, Meyer, Fernandes ; Lalevée, Estériola, Arnoldi ; Beltran, Benoy, Madigan, Gayraud, Bitz ; Massot, Barrère (cap.), Gunther, Hoarau, Koen, Lemardelet, Van Bost ; Valentine, Short, Goillot, Munilla ; Uruty, Latorre, Dreuille ; Espeut, Tofa, Recor, Swanepoel, Poi, Alquier, Courtaud, Plazy, Costa-Storti ; Lorre, Malié, Duchaux.

Grenoble : Farnoux, Trouilloud H. ; Qadiri, Dupont, Hulleu, Sposito, Hepetema, Fusier, Ezcurra Ba., Prin, Escoffier ; Barthélémy, Trouilloud R., Fortunel, Clément ; Ezurra Fe, Escande, Boissier ; Muarua, Gray, Ancely, Blanc-Mappaz, Berruyer, Martel, Schoeman ; Lainault, Vigne, Madeira ; Nixon, Taufa, Aptsiauri, Eglaine, Goginava, Zhvania, Orioli, Rossi, Gimenez.

Cet article est réservé aux abonnés
Abonnez-vous pour en profiter
à partir de 0,99€/mois, sans engagement
  • Tous les articles en illimité sur le site et l'application
  • Le journal en version numérique dès 20h30 la veille
  • Les newsletters exclusives
Rémy RUGIERO
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?