Pro D2 - Un test entre amis pour Narbonne et Montauban

  • Narbonne et Montauban s’affrontent ce vendredi à Leucate. Un match amical qui sonne un peu comme un cadeau fait par les Montalbanais aux Narbonnais, qui ont grandement souffert ces derniers temps. Mais au-delà de ça, l’heure sera aussi aux premières vraies évaluations.
    Narbonne et Montauban s’affrontent ce vendredi à Leucate. Un match amical qui sonne un peu comme un cadeau fait par les Montalbanais aux Narbonnais, qui ont grandement souffert ces derniers temps. Mais au-delà de ça, l’heure sera aussi aux premières vraies évaluations. Icon Sport - Icon Sport
Publié le , mis à jour

Narbonne et Montauban s’affrontent ce vendredi à Leucate. Un match amical qui sonne un peu comme un cadeau fait par les Montalbanais aux Narbonnais, qui ont grandement souffert ces derniers temps. Mais au-delà de ça, l’heure sera aussi aux premières vraies évaluations.
 

Il y a ceux qui méprisent Narbonne, qui se disent peut-être qu’il ne vaut pas la peine de jouer un match amical contre un club qui a connu tant de difficultés depuis un an, qui ne voient pas l’intérêt de batailler face à un effectif largement rajeuni en raison de la descente d’un club historique du rugby français au troisième échelon national. Et puis, il y a Montauban. L’USM est la seule équipe professionnelle à avoir convenu d’un match amical face aux Audois en cette intersaison. Ce dernier se jouera ce vendredi à Leucate. « Si vous vous demandez « pourquoi Narbonne ? », c’est l’aventure humaine qui a motivé ça, justifiait le manager montalbanais David Gérard lors de l’annonce du programme estival. Il y a des gens avec qui on s’entend très bien, on a des amis. Narbonne est un grand club et il a besoin d’aide aussi. Je pense que peu de clubs professionnels voulaient s’y déplacer parce que tout le monde veut de l’argent sur les matchs amicaux maintenant. Mais nous, on veut juste aider des gens qui le méritent. » Si la symbolique est belle et mérite forcément un certain respect, le staff montalbanais n’a pas non-plus opté pour jouer un match inutile sportivement. Même si le RCN a perdu la grande majorité de son effectif lors de l’intersaison et a connu beaucoup de mouvements en interne, une équipe sera bien présente sur le terrain. Elle offrira aux Tarn-et-Garonnais une opposition singulière dans un mois d’août chargé de trois matchs amicaux. Narbonne donc, mais aussi Perpignan (12 août) et Castres (19 août) défieront les Sapicains tout au long de ce mois. « C’est aussi crescendo au niveau de l’intensité », reconnaissait le préparateur physique, Nicolas Szezur. « Ça va frapper de plus en plus fort », plussoyait Gérard.

Le moment d’ouvrir le jeu

L’opposition face au RCN va permettre au staff et aux Vert et Noir de mettre en place les nouvelles directives de jeu, notamment celles du nouvel entraîneur de l’attaque, David Aucagne. Une volonté de davantage déplacer le ballon et de faire vivre les actions entre en vigueur dans ce groupe réputé avant tout pour la solidité de ses avants et la sûreté de ses fondamentaux. Plusieurs joueurs nous ont confié être d’ailleurs agréablement surpris par ce nouveau système de jeu. Malgré cela, ce match ne devrait être que les prémices de ce nouveau souffle. D’autant plus que les Montalbanais ne sont au complet que depuis ce début de semaine, avec les intégrations des deux anciens Brivistes et internationaux géorgiens Tedo Abzhandadze et Otar Giorgadze. Plusieurs espoirs vont donc disputer la rencontre face au RCN, avant qu’un écrémage ne se fasse par la suite. Du côté Narbonnais, il s’agit aussi d’un beau challenge avant la reprise du championnat de Nationale 1, le 3 septembre prochain contre Nice, pour une revanche de la demi-finale d’il y a un peu plus d’un an. Un test entre potes quoi.

Les groupes :
Narbonne : Auradou, Santoro, E. Ducom, P-H Ducom, Totovosau, Tsague, Giorgis, Lebraud, Mias, Nueno, Wolf, Balfet, Chauvet, Gomez, Kaiser, Nova, Barbaste ; Nouhaillaguet, Abescat, Belzons, Clauzade, Caffo, Christienne, Sese, Kbaier, Maga, Plaza, Rebussone, Abadie, Castinel, Gogiashvili, Loudet, Moise, Peron, Hoyeau, David, Rochier, Vaca.

Montauban : Tuculet, Pujol, Rokoduguni, Hauw, Poirson, Guillemin, Mathy, Bowman, Bonnefond, Sanchez, Puntous, Tupuola, Chaudanson, Bosviel, Riguet, Bernadet, Méric, Venter, Delord ; Fuentes, Uanivi, Momo, Witt, Vincent, Ringuet, Quercy, Munoz, Paulino, Iskhakov, Gimeno, Vaotoa, Manukula, Carrière, Marotel, Deligny, Feltrin, Bue, Renaud, Yameogo, Burduli, Laval, Seyrolle.

Cet article est réservé aux abonnés
Abonnez-vous pour en profiter
à partir de 0,99€/mois, sans engagement
  • Tous les articles en illimité sur le site et l'application
  • Le journal en version numérique dès 20h30 la veille
  • Les newsletters exclusives
Yanis Guillou
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?