Un film événement exclusif au cœur des Baa-Baas

  • Un film événement exclusif au cœur des Baa-Baas
    Un film événement exclusif au cœur des Baa-Baas
Publié le

En immersion au plus près du groupe des Barbarians français, les équipes de Midi Olympique et Rugbyrama vous font voyager à Houston, ville hôte de l’esprit "BaaBaas". Entre discours poignants, rires à outrance et rugby débridé, découvrez l’intimité d’une philosophie à part sur la planète ovale.

"Houston, nous avons un problème… Les Barbarians sont là !", voilà comment débute ce reportage au cœur de la magie des Barbarians français. Un film unique à retrouver dès ce vendredi midi (12h) en exclusivité sur rugbyrama.fr. Une scène d’ouverture en référence à l’échange spatial, désormais célèbre, entre l’astronaute Swigert et le centre de contrôle de la NASA à Houston.

Ce documentaire (31 minutes) est rythmé par de nombreux moments d’intimité du groupe, comme cette remise des maillots et l’émotion palpable de Denis Charvet au moment de remettre celui du capitaine Romain Sazy. Ou encore des discours, à l’image de celui de Mathieu Acèbès à la mi-temps de la rencontre pour rafraîchir les esprits de ses coéquipiers. Des séquences intenses emplies d’amitié dans un groupe qui n’existait pas quelques semaines avant et qui est né pour vivre à plein poumon une aventure si spéciale. Tout comme l’est la philosophie "tactique" que veut mettre en avant le staff. "Avec les Baa-baas, il n’y a pas de plan de jeu. On improvise ! Les entraînements, on improvisera. […] Ne vous prenez pas la tête. Sinon vous restez dans vos clubs avec vos trucs réglés, etc.. Ici c’est pas ça !", assène avec bienveillance Christian Labit à un groupe tout sourire, heureux d’être ensemble. Et l’improvisation, ces joueurs n’en manquent pas. Vraiment pas. Vous découvrirez notamment comment Acébès, Ducuing, Picamoles et toute la bande ont trouvé, avec une combinaison inédite et pour le moins hilarante surnommée "Tromblon", le moyen d’agrémenter encore plus un rugby déjà bien déjanté. Comme le veut l’esprit Barbarians.

Une aventure idyllique

Ce film, c’est aussi des histoires cachées. Celle de mecs aux parcours différents. Certains à l’aube, d’autres au crépuscule de leur carrière mais tous réunis autour du ballon. En témoigne la présence de Kevin Gourdon, retraité forcé pour des problèmes cardiaques, qui a été appelé par Denis Charvet pour un rôle d’entraîneurs des avants. Ou celle de Damien Chouly, lui aussi dans l’incapacité de jouer pour un problème aux cervicales mais qui tenait à venir. Quitte à payer son voyage. Refus catégorique du même Denis Charvet, qui l’invita à faire partie de l’encadrement. Des histoires que l’on ne soupçonnait pas, aussi. Comme l’admiration que l’appelé Adrien Lapègue portait à l’ouvreur François Trinh-Duc, au point d’avoir un poster de lui dans sa chambre. Ce même "FTD" faisait ses adieux au rugby aux côtés de son ami de toujours le "King Louis" Picamoles, dans un stade champêtre à des kilomètres de chez lui. "Baa-Baas : Amérique nous voilà", c’est une aventure idyllique racontée en images à travers des instants intimes mais pudiques. C’est aisni que le rugby s’apprécie.

Cet article est réservé aux abonnés
Abonnez-vous pour en profiter
à partir de 0,99€/mois, sans engagement
  • Tous les articles en illimité sur le site et l'application
  • Le journal en version numérique dès 20h30 la veille
  • Les newsletters exclusives
Tristan FAILLER
Voir les commentaires
Sur le même sujet
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?