Rugby Championship - Le beau renversement des Wallabies contre l'Argentine

  • Menés de six points à la pause, les Wallabies ont fini par surclasser les Pumas.
    Menés de six points à la pause, les Wallabies ont fini par surclasser les Pumas. ActionPlus / Icon Sport
Publié le

Menés de six points à la pause, les Wallabies ont fini par surclasser les Pumas, ils étaient les plus inspirés en attaque et les plus efficaces sur les ballons portés. Le match fut finalement de bonne facture malgré la grêle de pénalités qui aurait pu le saccager.

L’Australie n’a pas trop souffert finalement du forfait surprise de son capitaine Michael Hooper (lire en page 23), ni de la blessure de Quade Cooper à la 48e (est-ce le tendon d’Achille ?). Les Wallabies se sont imposés 41-26 après avoir été menés de six points à la pause.

Mais les hommes de Dave Rennie ont dû attendre la 66e minute pour enfin passer devant au score avec une pénalité lointaine de Reece Hodge (27-26). Ikitau scella à la dernière minute le sort de la partie par un cinquième essai au bout d’une action interminable.

Dans le froid du stade de Mendoza, la vedette de la première période ne fut ni argentine ni australienne. On offrira ce statut à l’arbitre écossais M. Adamson qui siffla la bagatelle de treize pénalités, plus deux coups francs. Dix le furent en faveur des Pumas, ce qui expliquait leur avantage à la pause 16-10.

Le match manqua donc singulièrement de rythme vu la pluie de sanctions décernées par le directeur de jeu. M. Adamson termina la rencontre avec un total énorme trente pénalités (16 en faveur des Pumas, 14 pour les Australiens).

À la mi-temps, chaque équipe avait franchi la ligne à une reprise. Un essai de Matera très bien construit des Argentins : prise de balle en fin de touche, remise intérieure impeccable du talonneur Montoya pour Bofelli en pleine vitesse, momentum dans les 22 mètres et nouvelle remise intérieure de Carreras pour Matera.

L’Australie répliqua vite par une attaque en première main conclue par Petaia bien lancé par Quade Cooper, capable de retarder juste ce qu’il fallait sa passe pour permettre à son ailier lancé plein champ de prendre le meilleur sur Orlando. Offensivement, l’Australie semblait plus créative, mais quelques maladresses vinrent tout gâcher.

Mais en deuxième période, la balance des pénalités s’est presque inversée et les Australiens ont pu imposer leurs qualités. Un autre fait de jeu a fait du mal aux Argentins, le carton jaune à Matias Alemanno sanctionné pour une faute technique sur un ballon porté. Double punition puisque M. Adamson avait aussi accordé un essai de pénalité.

Les Wallabies ont marqué trois fois sur des mauls après touche (McReight et Fainga’a). Les Pumas se consoleront avec cette relance de 80 mètres initiée par Mallia et conclue par Gonzalez Samso. L’acmé du match en termes de rugby offensif pur, mais ça ne suffit pas à troubler la remontée des Australiens, riches de nouveaux talents, Darcy Swain et Fraser McReight par exemple. Rob Valetini aussi par sa vitesse tira tout le monde vers le haut.

Cet article est réservé aux abonnés
Abonnez-vous pour en profiter
à partir de 0,99€/mois, sans engagement
  • Tous les articles en illimité sur le site et l'application
  • Le journal en version numérique dès 20h30 la veille
  • Les newsletters exclusives
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?