Sam Tomkins : « Le plus important est de jouer un bon rugby à la fin »

  • Sam Tomkins est un des Dragons les plus influents cette saison. Un capitaine qui montre l’exemple !
    Sam Tomkins est un des Dragons les plus influents cette saison. Un capitaine qui montre l’exemple ! PA Images / Icon Sport - PA Images / Icon Sport
Publié le

Le capitaine des Dragons catalans prend la parole avant le déplacement à Wakefield. Le joueur de 33 ans fait le point entre déception et optimisme à six journées de la fin de la phase régulière.

Avez-vous une explication quant à la défaite 36-32 que vous venez de concéder contre Leeds alors que vous meniez 30-6 à 25 minutes de la fin ?

Nous avons simplement encore manqué de constance. Ça fait un mois que ça dure et samedi n’en a été que le reflet. On a réussi à faire soixante très bonnes minutes et ensuite, vingt très mauvaises. Nous avons l’occasion de changer ça, dès dimanche à Wakefield.

Le manque de constance dont vous parlez ne vient-il pas du nombre important de joueurs forfaits (dix contre Leeds) depuis un mois ?

Non. Nous avons fait soixante très bonnes minutes sans les joueurs blessés ou suspendus. On a juste décidé ensuite de baisser de rythme et on a commencé à prendre de mauvaises décisions. C’est ce qui nous a coûté la victoire parce qu’à ce sport, ça ne pardonne pas.*

Le moral de l’équipe n’est-il pas emprunté depuis quelque temps ?

Non. Nous sommes toujours quatrièmes, malgré le fait que l’on ne joue pas bien et que nous comptabilisons des blessés et des joueurs suspendus. C’est pour cette raison que la confiance est encore là dans ce groupe. En regardant notre effectif, on sait très bien que l’on n’est pas à notre potentiel maximal. On n’est pas content de la façon dont on joue en équipe, mais on est encore bien placé.

Vous êtes encore loin d’évoluer au niveau des "gros" de la compétition…

Il est clair que nous ne sommes pas la meilleure équipe, mais on n’est pas non plus la pire de toute la Super League. Peu d’équipes ont été bonnes cette saison. St-Helens a été bien, mais pas autant que ces dernières années. On voit que toutes les équipes ont eu des périodes pendant lesquelles elles n’ont pas bien joué et c’est aussi pour cette raison que nous sommes encore quatrièmes.

Qu’espérez-vous des six derniers matchs qui vous attendent ?

La seule chose qui est importante est de jouer un bon rugby à la fin de la saison. Les équipes peuvent juste bien jouer le dernier mois et gagner la grande finale. Il n’y a pas à paniquer ou à avoir peur. On comprend que l’on ne joue pas bien en ce moment, que nous n’avons pas le niveau que nous voulons avoir, mais nous sommes quatrièmes et des matches que nous devons gagner arrivent. 

Cet article est réservé aux abonnés
Abonnez-vous pour en profiter
à partir de 0,99€/mois, sans engagement
  • Tous les articles en illimité sur le site et l'application
  • Le journal en version numérique dès 20h30 la veille
  • Les newsletters exclusives
Bruno ONTENIENTE
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?