Saga Clermont : Le changement d’ère commence derrière

  • L'ancien Toulonnais Anthony Belleau doit incarner le nouveau chapitre de Clermont.
    L'ancien Toulonnais Anthony Belleau doit incarner le nouveau chapitre de Clermont. Icon Sport - Icon Sport
Publié le

Arrières > C’est l’une des grandes curiosités de l’intersaison clermontoise. La place de numéro 15 devrait se jouer entre Cheikh Tiberghien et Alex Newsome. L’Australien de 27 ans pose ses valises entre les volcans pour remplacer le décevant Kotaro Matsushima. Arrière polyvalent, l’ancien des Waratahs peut également jouer ailier et centre. Mais l’éclosion de Tiberghien (5 essais en 24 matchs la saison passée) pourrait également compter. L’international moins de 20 ans devrait débuter la saison dans un style plus percutant et vif que Newsome, l’Australien étant plus complet. Le jeune Thomas Rozière devrait lui, être troisième dans la rotation, et pourrait également jouer à l’aile.

Ailiers > Peu de changements d’envergure sur les ailes clermontoises. L’ASM s’est tournée vers Bautista Delguy pour remplacer Bastien Pourailly, peu utilisé en deux saisons. L’Argentin devra jouer des coudes avec Damian Penaud et Alivereti Raka, les deux ailiers référence de Clermont. L’ancien Perpignanais a une réelle carte à jouer entre Marvin O’Connor et Samuel Ezeala. L’Espagnol a pu rejouer en fin de saison dernière après deux lourdes blessures. Utilisé au centre sur certaines rencontres, le jeune Clermontois doit lui aussi déployer ses ailes cette saison.

Centres > Le centre du terrain clermontois devrait être bien gardé. Recrue phare de l’intersaison auvergnate, Irae Simone arrive avec l’ambition d’être le titulaire indiscutable au poste de premier centre. Rapide, puissant, technique l’Australien de 27 ans arrive avec un sérieux bagage. L’ancien des Brumbies devrait ainsi former la paire avec George Moala, indispensable facteur X de l’ASM depuis quatre saisons. Autre recrue, Julien Hériteau cherche un nouveau défi entre les volcans. Auteur d’une fin de saison en boulet de canon, l’ancien Toulonnais apportera également ses qualités de perforation au sein de l’escouade aux côtés du bulldozer Apisai Naqalevu. À l’inverse, Jean-Pascal Barraque jouera le rôle de centre polyvalent, capable d’évoluer à l’arrière voire à l’aile.

Ouvreurs > Anthony Belleau et Jules Plisson ouvrent une nouvelle ère à Clermont. Le premier est programmé pour enfiler d’entrée le numéro 10. Auteur d’une dernière saison mitigée à Toulon, Belleau doit s’imposer à l’ouverture. S’il peut également jouer centre, l’international français est surtout attendu pour prendre la suite du lourd héritage de Camille Lopez. Autre contexte pour Jules Plisson. Après un exercice 2021-22 à la peine, l’ex-Rochelais cherchera à se relancer. En retrouvant Jono Gibbes, entraîneur avec lequel il a réalisé de bonnes performances, l’ancien Parisien espère rebondir et engranger les minutes à l’ouverture.

Demi de mêlée > Serait-ce enfin l’heure de Sébastien Bézy ? Avant d’entamer la saison 2022-23, la voie semble libre pour l’ancien Toulousain. Numéro 1 naturel à la mêlée, il sera le nouveau patron de la charnière et devra imposer sa patte sur le jeu clermontois. Derrière, Kevin Viallard et Baptiste Jauneau batailleront pour suppléer Bézy. Le premier est dans l’effectif professionnel depuis quatre ans et a gagné quelques galons la saison passée. Le second s’est révélé chez les Bleuets et a livré une excellente partition en huitième de finale de coupe d’Europe à Leicester. À 18 ans, Jauneau pourrait bien exploser durant la saison à venir.

Numéros 8 > Pour la dixième saison d’affilée, Clermont comptera sur Fritz Lee. Si l’inusable Samoan a livré une saison plus mitigée que d’habitude, l’ASM s’appuiera une nouvelle fois sur la puissance et l’expérience de son numéro 8 fétiche. Très utilisé en fin de saison, Jacobus Van Tonder semble, lui, arriver à maturité, tant physiquement que techniquement. Arrivé de Paris, Loïc Godener pose ses valises en Auvergne pour retrouver de la confiance et de l’impact après un exercice 2021-22 plutôt terne au Stade français. Lucas Dessaigne et Killian Tixeront tenteront de gagner davantage de titularisations. Comme Van Tonder, ils incarnent le futur de Clermont.

Troisième ligne aile > Minée par les blessures au sein de sa troisième ligne, l’ASM comptera sur ses habituels soldats au poste de flanker. Tous blessés, Arthur Iturria, Peceli Yato et Alexandre Fischer seront à 100 % pour débuter la saison. Si le premier a manqué pour ses qualités techniques et en touche, les deux derniers doivent remettre leur puissance au cœur du pack auvergnat. Pour sa septième saison en jaune et bleu, Judicaël Cancoriet sera d’une utilité précieuse tant par son expérience, sa résistance (28 matchs joués la saison passée) et son impact dans le jeu courant. Dessaigne, Tixeront et Van Tonder devraient eux aussi être sollicités en tant que flankers.

Deuxième ligne > L’ASM pourra-t-elle enfin exploiter son attelage Sébastien VahaamahinaTomas Lavanini ? Blessé ou en sélection une majeure partie de la saison, l’Argentin commencera réellement sa carrière clermontoise en septembre prochain. À ses côtés, le Néo-Calédonien a pris ses galons de capitaine et sera l’un des axes centraux du pack clermontois. Derrière, l’expérience de Paul Jedrasiak et la jeunesse de Thibaud Lanen devront également peser dans le huit des Jaunards. Miles Amatosero pourrait lui aussi se révéler un peu plus après quelques belles sorties ces deux dernières saisons.

Piliers > Malgré la perte de Peni Ravai, Clermont pourra compter sur Giorgi Beria révélation au poste de pilier gauche. L’ancien Bleuet a doublé Étienne Falgoux et Daniel Bibi Biziwu en fin de saison dernière. Mais le "papa" des piliers gauches clermontois compte bien reprendre sa place de titulaire. Le tout jeune "Bibi" continue lui son ascension. À 21 ans, il devrait encore progresser et s’affirmer à gauche de la mêlée auvergnate. À droite, Rabah Slimani et Cristian Ojovan se partageront le numéro 3. L’international français est toujours une valeur sûre de l’ASM en mêlée fermée, alors que le Moldave présente davantage de qualités techniques et d’impact dans le jeu courant.

Talonneurs > La place de talonneur titulaire n’est pas actée avant la reprise. Après deux saisons quasiment blanches, Adrien Pélissié est enfin remis de ses blessures. Le talonneur international doit retrouver son niveau et soulager Étienne Fourcade (26 matchs la saison dernière). Titulaire une majeure partie de la saison, l’ancien Grenoblois a également "profité" des longues absences de Yohan Beheregaray. Le Béarnais de naissance est lui aussi attendu pour concurrencer Fourcade. Pour l’ASM, l’enjeu sera surtout d’utiliser les trois talonneurs toute la saison.

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Clément LABONNE
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?