Chevreuse : une si grande attente

  • Les jeunes équipes de Chevreuse, ici lors de l’anniversaire des 111 ans, ont été reconstituées. Avec une équipe fanion renforcée, le club attend une épopée chez les seniors. Photo DR
    Les jeunes équipes de Chevreuse, ici lors de l’anniversaire des 111 ans, ont été reconstituées. Avec une équipe fanion renforcée, le club attend une épopée chez les seniors. Photo DR
Publié le

Régionale 1 - Après une saison ratée malgré un effectif très qualitatif, l’équipe de chevreuse voudra poser sa patte sur son championnat.

Malgré la plus belle des équipes dont il disposait depuis au moins dix ans, le club de Chevreuse n’a pas réussi la saison dernière à dépasser le cap moyen de la sixième place de sa poule Honneur. L’effectif confortable comptait plus de soixante-dix licenciés. Le staff technique piloté par Stéphane Douchet associait le pilier professionnel de Massy Nicolas Ferrer à Damien Feliculis. Tout semblait réuni pour une nouvelle aventure, dans ce club historique qui a fêté ses cent onze années d’existence. Mais l’équipe fanion n’a pas réussi à trouver son rythme.

"C’est une bien mauvaise saison, regrette le président Jean-Dominique Guiter. Nous étions sans doute trop sûrs de nous, et pas assez prêt physiquement. Nous avons perdu nos quatre premiers matchs, et après c’était trop tard. La poule était très forte. Sur le papier, nous avions des bons joueurs, et tout pour réussir. Mais le mauvais début de saison a créé une démotivation, et la perte de vue de nos objectifs a provoqué une perte d’assiduité. Nous étions trente aux entraînements. Il y a eu un désengagement."

Cette saison ratée a créé une grande insatisfaction, à la hauteur des attentes.

Retour de Dylan Diemer

Très confiants avant le début de saison par les promesses de leur effectif rutilant, frustrés comme tout le monde depuis deux ans par les restrictions sanitaires, gonflés par une envie d’exister à nouveau dans la joie du succès, les historiques imaginaient une nouvelle épopée. Chevreuse, en Ile-de-France, a déjà eu le rayonnement d’une étoile filante. Sous une génération de fratries multiples, avec les Campf, Herpin, et Margueray, tous restés au club au début des années 2000, l’équipe des Yvelines avait gravi un à un tous les échelons séparant la première série de la Fédérale 2. Aucun autre club depuis cette bravade formidable n’a été en mesure de récidiver en présentant uniquement des coéquipiers du cru. Le club n’avait pas suivi. Les arrêts conjugués de nombreux coéquipiers de cette équipe l’avaient renvoyé dans le championnat régional. Cette chute de luminosité avait rejailli sur l’activité générale.

"Au début des années 2010, nous avons connu une baisse de régime. Un cycle s’est achevé, relève Jean-Dominique Guiter. Mais depuis six ans que je préside, nous retravaillons sur les fondamentaux pour nous relancer. Et nous y sommes parvenus. À force de diplômer les éducateurs, que les anciens se mobilisent pour transmettre, et d’aller chercher des enfants dans les communes avoisinantes, nous avons retrouvé un niveau de fréquentation appréciable. Aujourd’hui, il ne nous manque qu’un élan de réussite de nos seniors pour créer une belle dynamique par le haut. Nous l’attendons pour la saison prochaine. Cette saison doit nous servir de leçon. Avec les renforts que nous allons recevoir, nous devrons nous montrer plus humbles et réellement ambitieux."

Huit recrues compléteront l’effectif la saison prochaine en Régionale 1. Le centre Dylan Diemer, qui a joué en Pro D2 à Massy, viendra depuis Orsay achever sa carrière dans son club formateur, ainsi que le demi de mêlée Kayser. Revanchards et renforcés, les Chevrotins se présenteront avec des arguments sérieux à défendre.

Cet article est réservé aux abonnés
Abonnez-vous pour en profiter
à partir de 0,99€/mois, sans engagement
  • Tous les articles en illimité sur le site et l'application
  • Le journal en version numérique dès 20h30 la veille
  • Les newsletters exclusives
Guillaume CYPRIEN
Voir les commentaires
Sur le même sujet
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?