Effectif : Nouveauté, envie et talent pour l'US Carcassonne

  • Effectif : Nouveauté, envie et talent pour l'US Carcassonne
    Effectif : Nouveauté, envie et talent pour l'US Carcassonne SUSA / Icon Sport - SUSA / Icon Sport
Publié le

Après une saison historique, marqué par la première qualification de son histoire en phase finale, l'US Carcassonne a dû se reconstruire entre frustration et déception. De son côté, Christian Labit a recruté 18 nouveaux joueurs qui viendront compléter un groupe formé de nouveauté, d'envie et de talent. 

Arrières > Maxime Gianet a été la révélation de la saison écoulée. Son talent s’est révélé en cours de saison. Une fois lancé dans le grand bain, Maxime a collectionné les feuilles de match (dix-huit au total dont quinze comme titulaire et un essai à son actif). À ce poste, il sera le numéro un. Le jeune espoir Léo Darrelatour, arrivé de Perpignan, peut également le suppléer. Le Catalan espère voir son nom sur les feuilles de match.

Ailiers > Benoit Jasmin s’est retrouvé à seize reprises sur la feuille de match pour trois essais inscrits dont un doublé face à Béziers. Le "Petit TGV" est une valeur sûre de l’aile audoise tout comme Martin Dulon (3 essais l’an dernier) qui peut également dépanner au centre de l’attaque. Maxime Marty a inscrit deux essais la saison écoulée. L’ex champion du monde U20 a tout de même joué de malchance puisqu’une blessure à l’épaule l’a éloigné des pelouses. Il a retrouvé sa place en fin de saison et participé au quart de finale à Nevers. Cette année, il doit confirmer. Simon Désert a été formé à l’USC. Après un passage chez les espoirs du Stade toulousain, il revient avec l’envie d’avoir du temps de jeu.

Centres > Le puissant Jordan Puletua a réalisé une excellente saison, malheureusement interrompue par une blessure au tibia qui l’a privé du quart de finale face à Nevers. Son retour est attendu avec impatience. Pour épauler le Samoan, Pierre Aguillon va amener son expérience au sein d’un club dont il a déjà porté les couleurs entre 2011 et 2013. Le Biarrot, Brieuc Plessis Couillaud souhaite relancer sa carrière et retrouver d’autres sensations après un exercice 2022 compliqué avec le Biarritz olympique. Le jeune Clément Clavières a des qualités de défenseur, un sens du jeu et goût pour l’offensive. Un nom qui n’est pas inconnu du côté de Domec. Rappelons que son papa, Thomas a entraîné l’USC avec Christian Labit lors du titre de Fédérale 1 et l’accession en Pro D2 en 2010. L’expérimenté, José Lima va effectuer sa cinquième saison consécutive au sein de l’USC. L’international portugais espère avoir un peu plus de temps de jeu que la saison passée.

Ouvreurs > Recruté comme joker médical de McPhilips, Dorian Jones a remplacé son compère irlandais avec succès. Pendant la convalescence de McPhilips, Dorian a gratté huit feuilles de match et inscrit 103 points. Buteur très précis, il possède une excellente lecture du jeu. À ce poste, l’USC n’est pas dépourvue de talent. La saison passée, Maxime Mouchous a fait apprécier ses qualités à chaque titularisation. Cette année, il devrait normalement avoir un peu plus de temps de jeu. Christopher Hilsenbeck a fait ses preuves à Colomiers et à Vannes, à 25 ans, l’international allemand veut montrer qu’il a encore du talent à revendre.

Demi de mêlée > La saison passée, Samuel Marques a fait honneur à son statut de joueur de haut niveau. Le meneur de jeu de la sélection portugaise a été déterminant dans les rencontres capitales. Rappelons qu’il est le meilleur réalisateur du club avec 230 points à son actif. "Sam" brille par sa polyvalence. La saison écoulée, il a également porté le numéro 10. Pierre Pagès a également du talent à revendre. L’ex joueur du Stade toulousain et de Vannes, a une excellente analyse du jeu, une belle passe et l’envie de réaliser une belle saison. Au sein de l’USC, Damien Anon est le couteau suisse. Il peut couvrir tous les postes de la mêlée jusqu’à l’arrière. Un élément indispensable au sein du collectif audois.

Numéros 8 > Tim Agaba a été une bonne pioche de la saison passée. Il a répondu aux attentes de l’encadrement et inscrit quatre essais. Etienne Herjean a porté avec succès le maillot de Brive et Oyonnax. Il a également connu Christian Labit à Narbonne où il s’est brillamment illustré. À Carcassonne, il doit mettre ses qualités de défenseur, de gratteur et sauteur au service du collectif.

Troisième ligne aile > Une vilaine blessure au genou va éloigner pendant six mois Pierre Reynaud. Aux postes de flanker, le public de Domec va découvrir de nouveaux visages, celui de l’Aixois, Gregory Annetta, l’espoir castrais Simon Meka, l’ex Columérin et Toulonnais, Stéphane Onambélé. Des éléments dont le profil convient parfaitement à Mathieu Cidre, l’entraîneur des avants. Le Néo-Zélandais Aaron Carroll est à créditer d’une excellente saison. Un joueur précieux dans les duels et les rucks. Il peut également évoluer en deuxième ligne.

Deuxième ligne > On ne présente plus les guerriers Rynard Landman et Romain Manchia qui excellent également dans les airs et balle en mains. Pour épauler ces deux hommes forts du pack, Robert Harley est un renfort de choix. L’Écossais qui approche le double mètre, possède vingt-deux sélections sous le maillot du Chardon. En résumé c’est une excellente recrue qui doit faire oublier Chris Van Der Merwe parti pour Nevers. L’ex espoir du Stade français, Come Joussain va tenter d’avoir du temps de jeu. On attend la confirmation de cet espoir.

Piliers > Youssef Amrouni, le gaucher fait partie des satisfactions de l’intersaison. À droite, Jérémy Boyadjis est à créditer d’une saison satisfaisante. À ce poste, l’ex briviste, Soso Bekoshivili va amener son expérience du Top 14. Toujours à droite, l’ex Biarrot, Vakthangi Akhobadze vient relancer sa carrière. Le gaucher narbonnais, Jules Martinez a vécu une précédente saison difficile. En revanche, il fait partie des satisfactions du RCNM. Sous son nouveau maillot, il aura la lourde tâche de faire oublier "Dede" Ursache. Sami Mavinga évolue à gauche. Peu utilisé l’an dernier à Perpignan, il vient avec l’envie de retrouver du temps de jeu. L’encadrement peut également faire appel à Nikoloz Narmania et Nuzgar Somkhisvhili internationaux géorgiens moins de 20 ans.

Talonneurs > Thomas Sauveterre et Maxime Castant ont signé en faveur de Biarritz et Bourgoin. Romain Carbou, l’ex-usapiste devient le numéro 1. L’ancien flanker est un excellent manieur de ballons qui a également progressé dans les lancers. International U20, formé à Bordeaux-Bègles, Connor Sa a une flatteuse réputation. Il vient en Pro D2 pour se bonifier. Il peut s’inspirer de son coéquipier, Thierry Paiva qui a lancé sa carrière à Carcassonne avant de briller sous le maillot girondin. Luka Pietrashvili peut également dépanner.

Cet article est réservé aux abonnés
Abonnez-vous pour en profiter
à partir de 0,99€/mois, sans engagement
  • Tous les articles en illimité sur le site et l'application
  • Le journal en version numérique dès 20h30 la veille
  • Les newsletters exclusives
Didier NAVARRE
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?