Top 14 - Perpignan : le talonneur Mike Tadjer a encore la flamme

  • De retour de blessure en fin de saison dernière, Mike Tadjer a été précieux. Le talonneur veut débuter cette nouvelle saison tambour battant.
    De retour de blessure en fin de saison dernière, Mike Tadjer a été précieux. Le talonneur veut débuter cette nouvelle saison tambour battant. Icon Sport
Publié le

L’Usap dispute son premier match amical ce vendredi à Sapiac. Mike Tadjer, ancien de la maison de Sapiac, est impatient de lancer cette saison, sa deuxième sous les couleurs sang et or.

« Je suis content de revoir les mecs mais il n’y a que la poignée de mains qui sera sympa. Sur le terrain, ça le sera moins. On sait comment ça se passe quand une équipe de Pro D2 en reçoit une de Top 14. En plus, Montauban a repris avant nous. En termes d’engagement et d’intensité, ça va être intéressant. » Mike Tadjer, Montalbanais avant d’arriver à Perpignan l’été dernier, a pleinement conscience que l’Usap jouera plus un match de préparation qu’une rencontre amicale, ce vendredi soir, à Sapiac.

En un sens, ça tombe bien. À trois semaines de la reprise du championnat, les Sang et Or cherchent à monter en régime en vue d’une reprise qui promet de sacrées luttes : « Avec Pau et Brive, on sera d’entrée dans le vif du sujet. Il ne faudra pas se manquer. »

Le talonneur, est, lui, déjà prêt à relever ces défis, énièmes combats d’une carrière au long cours. Sur la lancée de sa tournée d’été avec le Portugal et de son retour in extremis pour la fin de saison, l’international entend vivre une saison moins chaotique que la précédente : « L’année dernière, ça a été l’ascenseur émotionnel. J’étais arrivé dans mon coin, en me disant que je commencerai comme numéro 3 et que je devais faire mes preuves. J’ai réussi à bien travailler, les coachs étaient contents de ce que je faisais, on m’a fait confiance et ça s’est ressenti sur mes titularisations. Et puis il y a eu le gros coup d’arrêt avec cette désinsertion des ischio-jambiers en décembre. Quand le chirurgien m’a dit que m’a saison était finie, je n’ai pas été surpris mais je me suis donné les moyens de revenir plus vite. Avec en ligne de mire les derniers matchs de la saison. »

« Encore 1 ou 2 ans dans mon corps »

À force de rigueur et de détermination, l’ancien joueur de Brive ou Clermont a atteint son objectif : « J’étais apte pour l’avant-dernière journée à Castres mais c’était juste. J’ai finalement pu être aligné face à Bordeaux-Bègles et lors de l’access-match. Je suis content, ça a été long. Ma blessure a été une grosse déception mais j’ai su me remettre la tête à l’endroit. » À un poste où la rotation offre des solutions intéressantes, entre la référence Lam, le dynamique Velarte et le si prometteur Montgaillard, l’international portugais, de par son vécu, sa fiabilité sur les basiques du poste et son éternel entrain, se pose en valeur sûre.

Ses 33 ans en paraissent moins sur le terrain : « Je repars avec encore plus d’envie. Ma dernière année écourtée m’a laissé un peu d’amertume et me fait dire que je peux apporter plus à l’équipe. Physiquement, je me sens encore bien. Quand tu vieillis, tu connais mieux ton corps. Je sais ce dont j’ai besoin, j’ai ma routine, mes repères, c’est ce qui me permet d’être en forme. »

Pour cette saison et plus si affinités : « Je pense avoir encore 1 ou 2 ans en plus dans le corps. Mais c’est ce que je dis maintenant. On verra si j’ai encore le même avis dans neuf mois. » Au terme d’une nouvelle bataille au long cours pour le maintien de l’Usap : « On a réussi à montrer que l’on pouvait exister dans ce Top 14 mais ce sera encore plus dur de confirmer car les clubs sont plus avertis désormais. »

Le groupe

Perpignan : Velarte, Tadjer, Montgaillard, Tetrashvili, Lotrian, Joly, Jintcharadze, Halanukonuka, Fia, Fakatika, Chiocci, Witty, Ramasibana, Marin, Mahu, Moreaux, Labouteley, Fa’asalele, Eru, Galletier, Brazo, Bertheau, Bachelier, Mamea Lemalu, Ecochard, Deghmache, Mc Intyre, Fernandez, Wiliame, Taumoepeau, Tilsley, Seguela, Laborde, Duguivalu, Acebes, Goutard, Dubois.

Cet article est réservé aux abonnés
Abonnez-vous pour en profiter
à partir de 0,99€/mois, sans engagement
  • Tous les articles en illimité sur le site et l'application
  • Le journal en version numérique dès 20h30 la veille
  • Les newsletters exclusives
Voir les commentaires
Sur le même sujet
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?