Afrique du Sud - Nouvelle-Zélande : les Boks vont tester leur profondeur

  • Après leur succès en ouverture, les Springboks voudront réitérer leur performance, bien que les All Blacks soient en quête de revanche dans un climat tendu. Photo Icon Sport
    Après leur succès en ouverture, les Springboks voudront réitérer leur performance, bien que les All Blacks soient en quête de revanche dans un climat tendu. Photo Icon Sport
Publié le

Afrique du Sud -  Qu’ils soient contraints ou tactiques, le sélectionneur Jacques Nienaber a opéré six changements dans son XV de départ. De quoi tester certains joueurs, et relancer la concurrence dans plusieurs lignes.

Un nouveau choc se prépare. Cette fois, ce sera du côté de l’Ellis Park de Johannesburg, un stade riche d’histoires concernant les oppositions entre Springboks et All Blacks. Sur les quatorze oppositions jouées depuis 1928, les Boks restent maîtres chez eux avec neuf victoires. Mais à chaque fois, ces matchs se sont joués à quasiment rien, puisque le score moyen de ces derniers est d’environ 23 à 21. Le sélectionneur Jacques Nienaber le sait, et se méfie de la bête noire blessée : "Quand on connaît l’histoire qu’ont ces deux équipes à Johannesburg et la volonté des Néo-Zélandais de redresser la barre après quelques mauvais résultats, nous savons qu’un grand challenge nous attend ce week-end."

Un challenge qui ne l’a pour autant pas empêché de remanier sensiblement son XV de départ, en y opérant six changements. Trois contraints, et trois tactiques. Les trois premiers concernent la suspension de quatre semaines de l’ailier Kurt-Lee Arendse pour son plaquage dangereux (peut-on même vraiment parler de plaquage ?) sur Beauden Barrett à la réception d’un ballon haut, la commotion cérébrale subie par le demi de mêlée Faf de Klerk après seulement 43 secondes de jeu, et enfin la blessure au genou du talonneur Bongi Mbonambi. Nienaber a choisi de remplacer Arendse par l’expérimenté Jesse Kriel (52 sélections), qui avait signé un retour remarqué à la compétition lors des tests d’automne en 2021. Le second n’est pas vraiment un changement, puisque le boss des Boks a titularisé le jeune Jaden Hendrikse (5 sélections) qui avait remplacé De Klerk après la première minute de jeu. Ainsi, il garde Herschel Jantjies et ses 22 sélections sur le banc. Enfin, c’est Joseph Dweba qui va démarrer la rencontre à la place de Mbonambi.

Seul Malherbe…

Les autres changements sont plus intéressants, car plus tactiques : au poste de troisième ligne centre, les Boks vont pouvoir compter sur le retour du roi Vermeulen, titularisé à la place de Jasper Wiese qui a pourtant fait un match stratosphérique la semaine dernière contre les Néo-Zélandais. Ce faisant, Nienaber relance la concurrence au poste de troisième ligne centre. Le seul qui peut d’ailleurs prêter à interrogation, tant les deux autres postes de la troisième ligne semblent verrouillés par l’incontournable Pieter-Steph du Toit et le capitaine Siya Kolisi.

Autre signe fort du sélectionneur : la rotation opérée au poste de première ligne. Malgré leur excellente prestation, Trevor Nyakane et Malcolm Marx (qui fut élu homme du match) repassent sur le banc pour laisser la place au jeune gaucher Ox Nché (10 sélections) et à Dweba, remplaçant de dernière minute de Mbonambi. Là encore, Nienaber ne veut pas que sa première ligne s’endorme sur ses lauriers. Seul le droitier Frans Malherbe garde sa place, et aura l’honneur de pénétrer en premier sur la pelouse de l’Ellis Park pour honorer sa cinquantième sélection sous le maillot arc-en-ciel…

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Voir les commentaires
Sur le même sujet
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?