Amical - La force de l’habitude pour Grenoble et Oyonnax

  • Grenoble affronte Oyonnax en match amical ce vendredi.
    Grenoble affronte Oyonnax en match amical ce vendredi. Icon Sport
Publié le

Comme chaque année, Isérois et Oyomen vont se tester dans un face à face prometteur avant de se retrouver lors de la troisième journée de championnat.

Sans aller jusqu’à évoquer une forme de tradition, les matchs de préparation entre Grenoble et Oyonnax relèvent de l’habitude. Il y a un an, sur la pelouse de Mathon, les deux équipes n’avaient su se départager, une semaine avant qu’Oyonnax ouvre victorieusement sa saison au stade des Alpes. « Avec le recul on se dit que ce nul assuré à Oyonnax lors du dernier match de préparation n’était en fait que l’arbre qui cachait la forêt. Aujourd’hui nous savons où nous nous situons après un premier match livré à Béziers. On a vu de bonnes choses, comme l’état d’esprit du groupe, l’application en défense, mais il y a encore des points à travailler comme la discipline, dix-huit pénalités dans un match c’est beaucoup trop », retient Fabien Gengenbacher.

L’entraîneur grenoblois n’est pas troublé à l’idée de retrouver Béziers pour l’ouverture du championnat en Isère, puis Oyonnax, dans l’Ain, lors de la troisième journée : « Ce sont les hasards du calendrier. Notre choix était de nous préparer face à deux équipes qui nous avaient battus à deux reprises la saison passée. »

Ultime test

À Montmélian, ce vendredi (18 h 30), Grenoble passera son ultime test avant de profiter de cinq jours de repos. De son côté, Oyonnax livrera son premier match avant un deuxième acte le 18 août à Aubenas face à Valence-Romans. « L’objectif est de voir dans un contexte de match ce que nous avons travaillé depuis plus d’un mois. Nous avons besoin de voir notre jeu avec et sans ballon », résume Joe El Abd en évoquant le choix fait d’effectuer un premier état des lieux face aux Isérois : « Nous avons l’habitude de les rencontrer lors de la phase de préparation parce que nous connaissons la qualité de leur opposition. » D’ailleurs le manager oyonnaxien n’a pas manqué de s’intéresser à la récente confrontation entre Béziers et Grenoble : « On a vu des Grenoblois forts et bien organisés sur les ballons portés… ce sera l’un de nos axes de travail. »

À Montmélian les Grenoblois aligneront trente joueurs « pour que chacun dispute une quarantaine de minutes de jeu ». Halaifonua, Vial, Montagne, Barthélémy et Gauthier intégreront un groupe allégé d’une dizaine d’unités, principalement des jeunes joueurs par rapport au match face à Béziers. Oyonnax, qui procédera à sa première revue d’effectif, se présentera avec un groupe plus étoffé toutefois privé des blessés en finalisation de convalescence (Geledan, Murday, Paris, Hamilton, El Khattabi) et des deux internationaux Enzo Reybier et Thomas Laclayat au repos.

Les groupes

Grenoble : Farnoux, R. Trouilloud, Hepetema, Hulleu, Fortunel, Escande, Blanc-Mappaz, Berruyer, Martel, Ancely, Gray, Halaifonua, Madeira, Vigne, Nixon, Orioli, Eglaine, Vial, Montagne, Gauthier, Goginava, Rossi, Taufa, Schoeman, Barthélémy, F. Ezcurra, Qadiri, B. Ezcura, Fusier, Dupont, H. Trouilloud,

Oyonnax : Callandret, Ensor, Ravouvou, Sweetnam, Coulibaly, Stark, Treilles, Vialelle, Lovobalavu, Bettencourt, Millet, Bouraux, Soulan, Le Bourhis, Gondrand, Cassang, Hermet, Lebreton, Taofifenua, Picault, Favier, Grice, Credoz, Fabregue, Mafi, Le Roux, Melisse, Lebas, Battye, Leiataua, Durand, Mirtskhulava, Svianadze, Berthaud, Raynauyd, Abraham, Bordenave

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Jean-Pierre DUNAND
Voir les commentaires
Sur le même sujet
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?